mercredi, octobre 28, 2020

Les évolutions en Libye inspirent une guerre proche

Courrier arabe

À voir le défilé des préparatifs militaires auquel se donnent les deux parties libyennes, l’idée que la possibilité du tournage d’un nouvel épisode de conflits armés au pays n’est jamais très loin.

Si le général à la retraite, Khalifa Haftar, à l’est du pays, cumule sans cesse les approvisionnements militaires livrés par ses alliés, pensant ne jamais en avoir assez, le Gouvernement d’union nationale (GNA), à l’Ouest, a lancé depuis quelques jours sa nouvelle opération, Tempête de paix, décidant d’enchaîner les frappes aériennes contre les positions des milices de Haftar, au sud de Tripoli, la capitale.

Le GNA se déchaîne sur terrain

Concernant les évolutions sur terrain et selon les médias libyens, le chef de l’axe Ain Zara, Youcef Lamin, a signalé que «les forces du GNA ont repoussé une attaque menée par des mercenaires russes, à Ain Zara, les obligeant à battre en retraite».

Aussi, Abdelhadi Drah, le porte-parole de la chambre opérationnelle Syrte al-Jafra a déclaré: «L’aviation du GNA a bombardé samedi des positions ennemies, détruisant plusieurs de leurs équipements dont un véhicule de munition, un camion lance-roquettes, et deux véhicules d’artillerie sol-air (ZSU23)».

Il indiqua que «des mercenaires de Janjaweed soudanais, alliés à Haftar, étaient eux qui dirigeaient les combats à Syrte, signalant que l’aviation égyptienne avaient mené des raids aériens contre les forces de Volcan de la colère.

Alors que le chef du bureau informationnel de l’opération Syrte al-Jafra, Ahmad al-Kadi, a affirmé que l’aviation du GNA avait mené des frappes aériennes à l’ouest de Syrte, notant avoir ciblé la ligne d’approvisionnements militaires ennemie.

Samedi, le porte-parole des forces du GNA, Mohamed Qononou, avait signalé: «Les forces du GNA ont ciblé, avec précision, un bâtiment à Qasr bin Gasir, où s’abritaient des mercenaires russes, qui attaquaient les quartiers urbains de Tripoli».

Il indiqua également que «les forces du GNA avaient ciblé une chambre opérationnelle principale des milices de Haftar, à al-Wachka», annonçant la mort de «Salim Doriak» le chef des opérations de Syrte, lancées par Haftar, et de «Saddai Kadhafi», son assistant et 8 autres de leurs combattants.

Des quantités importantes d’approvisionnements livrées par les EAU à Haftar

Aussi hier samedi, le GNA libyen a affirmé, que les Émirats arabes unis (EAU) avaient envoyé trois avions de transport militaire vers l’une des bases contrôlée par Khalifa Haftar, dans l’est du pays.

Lors d’un communiqué publié par le centre informationnel de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère), le GNA indiqua que des avions cargos avaient décollé depuis la base militaire aérienne «Swihan», qui se trouve à Abu-Dhabi, la capitale émiratie, pour atterrir à la base aérienne émirati «al-Khadem», située au sud de la ville al-Marj qui se trouve dans l’est libyen, signalant avoir enregistré 3 vols, « tous d’avion de transport militaire de type Iliouchine, portant les numéros «UP-I7652», «UP-I7646», «UP-I7654» ».

«Haftar veut prendre le contrôle de Tripoli avant le Ramadhan»

Par ailleurs, une source parlementaire proche de du général à la retraite Khalifa Haftar a signalé que «ce dernier avait ordonné à ses chefs, sur les fronts de l’ouest du pays, de se préparer pour une nouvelle campagne militaire».

Elle signala que Haftar voulait prendre le contrôle de Tripoli avant la fin du mois sacré de Ramadhan, «après que ces alliés égyptiens lui ont promis un soutien militaire aérien», affirmant que les positions du GNA à l’ouest de Syrte furent bombardées par l’aviation égyptienne.

Sur ce, il importe de préciser que pour les analystes, «le premier camp de l’Est donne l’impression de préparer une opération lourde et peut-être cette fois «décisive», alors que le deuxième de l’Ouest laisse penser à vouloir handicaper son ennemi et à chercher à le distraire». Même s’il ne s’agit que d’une simple hypothèse, nombreux sont ceux qui mettent en garde contre les métastases de la nouvelle crise et qui préviennent que «la Libye ne supportera plus un autre conflit».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Merkel annonce un reconfinement partiel de quatre semaines en Allemagne

La chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré ce mercredi 28 octobre que les gouverneurs des 16 landers avaient accepté de fermer, à partir du...

Jordanie: le gouvernement déploie 45 mille agents pour sécuriser les élections législatives

Le directeur de la sûreté publique, le Général Hussein Al Hawatmeh a annoncé, mercredi, que 45 000 agents de sécurité seront déployés dans le...

Washington : Des manifestations suite à la mort d’un citoyen afro-américain

De violentes manifestations se sont déclenchées mercredi, à Washington, suite à la mort d’un Afro-Américain au terme d'une course-poursuite avec la police américaine. La chaine locale « NBC4 »...

Tunisie : “la situation épidémiologique est très dangereuse” (ministère de la Santé)

Le ministère tunisien de la Santé a annoncé, mercredi, que la situation épidémiologique dans le pays est devenue très dangereuse après la hausse spectaculaire...

Libye : 4 nouveaux cimetières trouvés à Tarhounah

En Libye, les forces de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) alliées au Gouvernement d’union nationale (GNA) ont déclaré, hier mardi, avoir trouvé des...