Si de nouvelles grandes manifestations de masse ne sont pas prévues à Hong Kong pour le moment, des milliers de Hongkongais continuent de protester localement dans leur quartier, autour de leur lieu de travail, dans certains lycées et universités ou dans de grands centres commerciaux.

« On sent qu’après des semaines de contestation, la fatigue se fait sentir », reconnaît A. Leung, jeune professeur d’histoire dans un lycée public de Kowloon. « Le gouvernement joue sur nos nerfs depuis plusieurs jours en fermant de nombreuses stations de métro, en limitant les sorties accessibles,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here