lundi, novembre 30, 2020

Les Houthis proposent d’échanger des prisonniers saoudiens contre les Palestiniens prisonniers à Riyad

Courrier Arabe

Le chef du groupe yéménite des Houthis a proposé de libérer des prisonniers de guerre saoudiens, à condition que Riyadh libère en échange les Palestiniens détenus dans ses prisons. Une initiative saluée par le mouvement palestinien du Hamas, lors du communiqué qu’il publia à l’occasion.

À l’occasion de la journée nationale de la résistance, Abdul-Malik al-Houthi, le leader du groupe yéménite des Houthis a dénoncé, lors d’un discours transmis sur la télévision locale, l’enlèvement des Palestiniens membres du parti du Hamas, par les autorités saoudiennes.

Il signala que son groupe «était disposé à relâcher un des pilotes et 4 officiers saoudiens, en échange de la libération des détenus du Hamas, enfermés dans les prisons d’Arabie saoudite», affirmant que son groupe était aux côtés du peuple palestinien et défendait sa noble cause.

«Nous affirmons notre totale disposition, pour accomplir l’échange, que l’ennemi a toujours évité», avait-il déclaré, soulignant que les autorités saoudiennes accusent les Palestiniens d’avoir soutenu des parties terroristes, alors qu’ils se battaient pour leur cause.

Le Hamas ravi par l’initiative et salue les Houthis

Le mouvement palestinien a aussitôt répondu, à ces déclarations, signalant à travers un communiqué : «Le mouvement a suivi, avec intérêt, l’initiative avancée, jeudi soir, par Abdul-Malik al-Houthi, le leader du groupe yéménite des Houthis, concernant la libération de ses prisonniers en échange de la libération des Palestiniens détenus en Arabie saoudite».

Il ajouta: «Nous estimons l’esprit fraternel et la compassion exprimée envers le peuple palestinien, et le soutien de sa résistance et nous exprimons notre reconnaissance à cet initiative».

Il nota par la suite: «Nous appelons les frères en Arabie saoudite à libérer immédiatement tous les Palestiniens détenus dans les prisons du royaume, avec en tête le docteur Mohamed al-Khadri».

Rappelons que le 9 septembre 2019, le Hamas avait annoncé l’arrestation d’al-Khadri et de son fils, signalant qu’il était chargé des relations avec le royaume depuis plus de 20 ans.

Le mouvement avait à l’époque indiqué que cette arrestation se présentait dans le cadre d’une campagne, lancée contre plus de 60 Palestiniens résidents en Arabie saoudite, déplorant le silence de l’ambassade palestinienne à Riyad et appelant les ONG internationales à intervenir pour éclaircir l’affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Crimes des milices de Haftar à Oubari : l’armée libyenne s’étonne du silence onusien

L'armée libyenne a fait part, dimanche, de son « étonnement » face au silence affiché par la Mission des Nations unies en Libye, au sujet de...

Irak : Le Parlement appelle à une réponse ferme à la suspension des visas...

La suspension de la délivrance de visas par les Émirats arabes unis (EAU) aux ressortissants de 13 pays, dont l'Irak ne cesse de susciter de vives réactions. Cette...

Assassinat du scientifique iranien : Doha appelle Téhéran à calmer les esprits

Samedi, le Qatar a appelé l’Iran «à calmer les esprits et à tenter de trouver des résolutions radicales aux questions aiguës», en commentant l’assassinat...

Irak : un policier tué et un civil blessé lors d’une attaque de «...

Un policier irakien a été tué tandis qu’un civil a été blessé, samedi, lors d’une attaque lancée par l’Organisation terroriste « Daech » à...

Responsable soudanais : la délégation israélienne a visité le système des industries de défense

Le membre du Conseil de la souveraineté soudanaise, Mohamed Al-Feki Suleiman, a déclaré que la délégation israélienne récemment arrivée à Khartoum, a visité le système des...