mardi, juin 15, 2021

«Les missiles russes détectés en possession des milices de Haftar, à B’nina, sont un modèle ancien à efficacité limité», affirme un site russe

Courrier arabe

Le site russe «rg», spécialisé dans l’armement, a indiqué que «les missiles anti-aériens détectés dernièrement en possession des milices du général libyen à la retraite, Khalifa Haftar, étaient des modèles anciens à efficacité limitée».

Le site indiqua, lors d’un article publié mercredi, que «les missiles, constituant la base des défenses anti-aériennes et terrestres des milices de Khalifa Haftar, avaient été achetés, depuis longtemps, auprès de l’Union soviétique».

Il signala : «Des vidéos publiées sur Internet, prétendent que de nouveaux missiles de type (9K52 Luna-M) ont été interceptés en possession des milices de Haftar, dans la base aérienne de B’nina».

Il expliqua : «ces missiles, connus sous le code OTAN (FROG-7) sont des missiles balistiques qui fonctionnent au combustible solide, disposant d’une portée de 70 km et d’un écart circulaire probable de 500 à 700 m, ils ne possèdent d’aucun système de guidage», et affirma que «les missiles étaient anciens et que leur efficacité était limitée».

Le site indiqua également que «les milices de Haftar disposaient seulement de missiles soviétiques, de type Scud-B, restant de l’arsenal de Kadhafi, et qui furent remis au service en septembre dernier».

«Si ces derniers sont utilisés correctement, ils pourront représenter une certaine menace pour les avions, les hélicoptères et les drones, avait-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos