mardi, octobre 20, 2020

Les USA veulent créer une autre base navale dans le nord d’Australie

Les États-Unis, qui possèdent déjà une base navale à Darwin, envisagent d’en aménager une autre à 40 km de une base navale cette ville du nord d’Australie, a annoncé la chef de la diplomatie australienne Marise Payne. Une initiative dirigée contre la Chine, a estimé au micro de Sputnik Wang Guanglin, de l’Institut des langues étrangères de Shanghai.a

Selon la chaîne australienne de l’audiovisuel public ABC, à Glyde Point, sur la côte nord australienne, un nouveau port en eau profonde est en construction pour pouvoir accueillir de gros navires de débarquement américains. Ainsi, les États-Unis entendent déployer une structure militaire à 40 km de Darwin, où ils ont déjà une base navale où sont déployés par rotation environ 2.500 militaires. Dans le même temps, le port de Darwin est loué pour 99 ans par le groupe chinois Lanqiao. Ainsi, il n’est pas exclu que cela ait poussé les Américains à y installer une structure militaire supplémentaire, a déclaré à Sputnik Wang Guanglin.

Présence militaire US en Australie

«À mon avis, les démarches des États-Unis et de l’Australie sont dirigées contre la Chine. Avec la croissance de la Chine et le renforcement de son influence et surtout après l’annonce par Pékin de la création de la ville de Sansha, en mer de Chine méridionale, et la construction d’une piste d’atterrissage là-bas, les Américains estiment que tout cela représente une menace pour leurs intérêts traditionnels dans la région. Par conséquent, l’alliance américano-australienne a pour objectif réel de contenir la Chine», a-t-il détaillé.

Et d’ajouter que les États-Unis comptaient sur l’Australie pour garantir leurs intérêts dans le monde, et tout particulièrement dans la région d’Asie-Pacifique.

«Et ce nouvel épisode du resserrement de l’alliance militaire entre l’Australie et les États-Unis est dirigée contre la Chine», a résumé Wang Guanglin.

Les observateurs constatent par ailleurs que l’Australie est utilisée par les États-Unis pour promouvoir leur stratégie indopacifique et ne doutent pas que celle-ci vise à ralentir la croissance politique et militaire de la Chine.

Selon la chaîne australienne de l’audiovisuel public ABC, à Glyde Point, sur la côte nord australienne, un nouveau port en eau profonde est en construction pour pouvoir accueillir de gros navires de débarquement américains. Ainsi, les États-Unis entendent déployer une structure militaire à 40 km de Darwin, où ils ont déjà une base navale où sont déployés par rotation environ 2.500 militaires. Dans le même temps, le port de Darwin est loué pour 99 ans par le groupe chinois Lanqiao. Ainsi, il n’est pas exclu que cela ait poussé les Américains à y installer une structure militaire supplémentaire, a déclaré à Sputnik Wang Guanglin.

Présence militaire US en Australie

«À mon avis, les démarches des États-Unis et de l’Australie sont dirigées contre la Chine. Avec la croissance de la Chine et le renforcement de son influence et surtout après l’annonce par Pékin de la création de la ville de Sansha, en mer de Chine méridionale, et la construction d’une piste d’atterrissage là-bas, les Américains estiment que tout cela représente une menace pour leurs intérêts traditionnels dans la région. Par conséquent, l’alliance américano-australienne a pour objectif réel de contenir la Chine», a-t-il détaillé.

Et d’ajouter que les États-Unis comptaient sur l’Australie pour garantir leurs intérêts dans le monde, et tout particulièrement dans la région d’Asie-Pacifique.

«Et ce nouvel épisode du resserrement de l’alliance militaire entre l’Australie et les États-Unis est dirigée contre la Chine», a résumé Wang Guanglin.

Les observateurs constatent par ailleurs que l’Australie est utilisée par les États-Unis pour promouvoir leur stratégie indopacifique et ne doutent pas que celle-ci vise à ralentir la croissance politique et militaire de la Chine.

SourceSputnik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...