La Direction de la sécurité intérieure du Liban a annoncé, vendredi, que 24 de ses membres avaient été blessés lors des manifestations qu’ont connu différentes régions du pays, appelant les manifestants à éviter de tomber dans l’anarchie et le chaos.

C’est ce qui ressort d’un tweet publié par la Direction de la sécurité intérieure, qu’elle a illustré de photos et de vidéos, montrant des manifestants en train de démolir les façades de banques et de magasins de la capitale Beyrouth.

La Direction de la sécurité intérieure a exhorté les manifestants à éviter de tomber dans l’anarchie et le chaos, après des attaques répétées contre des biens publics et privés.

Sur le terrain, le correspondant d’Anadolu a rapporté que des affrontements avaient éclaté entre un grand nombre de manifestants et les forces de l’ordre, dans plusieurs quartiers de Beyrouth, après le discours télévisé adressé par le Premier ministre, Saad Hariri, aux Libanais, les appelants à lui accorder un délai de 72 heures pour proposer une solution satisfaisante pour la rue et la communauté internationale.

Différentes régions du pays ont été, Jeudi soir, le théâtre de manifestations populaires, en signe de protestation contre la détérioration des conditions de vie et l’imposition de taxes supplémentaires par le gouvernement.

Les appels à manifester ont foisonné sur les réseaux sociaux quand le gouvernement a annoncé de nouveaux impôts introduits dans la loi de finance de l’année prochaine.

Le gouvernement a annoncé, jeudi, avoir renoncé à introduire de nouveaux impôts, mais la rue réclame désormais la chute de ce Gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here