dimanche, avril 11, 2021

Libye: 21 civils tués dans une attaque des milices de Haftar en 41 jours

Le gouvernement libyen d’entente nationale, reconnu par la Communauté internationale, a fait savoir que 21 civils ont été tués et 31 individus ont été blessés à Tripoli, à la suite des attaques des milices du général à la retraite Khalifa Haftar en l’espace de 41 jours.

C’est ce qui ressort du dernier recensement du ministère libyen de la Santé depuis la mise en place du cessez-le-feu le 12 janvier.

Le centre des médias de l’opération “Volcan de la Colère” a expliqué que ces chiffres ont été enregistrés depuis l’accord de cessez-le-feu et jusqu’au 20 février, soulignant que les victimes sont des civils, des hommes, des femmes, des enfants voire des nourrissons.

Les forces gouvernementales libyennes d’entente nationale ont, auparavant, annoncé que les éléments du général à la retraite, Khalifa Haftar, ont à nouveau bombardé, jeudi matin, l’aéroport international de Mitiga à Tripoli, avec des roquettes Grad.

Pour les forces d’entente, “cette offensive est une nouvelle et perpétuelle violation du cessez-le-feu et s’inscrit dans la politique criminelle des milices de Haftar, qui visent souvent des civils innocents”.

En effet, mercredi, les forces du gouvernement libyen ont fait savoir que les troupes de Haftar ont ciblé l’aéroport international de Mitiga dans la capitale, Tripoli, pour la deuxième fois consécutive lors des dernières 24 heures.

Les forces de Haftar violent quotidiennement le cessez-le-feu entré en vigueur le 12 janvier, en lançant des attaques contre Tripoli (ouest), siège du gouvernement d’entente, dans le cadre d’une opération militaire qui se poursuit depuis le 4 avril 2019 pour s’emparer de la capitale.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos