dimanche, octobre 24, 2021

Libye : 4 nouveaux cimetières trouvés à Tarhounah

Courrier arabe

En Libye, les forces de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) alliées au Gouvernement d’union nationale (GNA) ont déclaré, hier mardi, avoir trouvé des cadavres dans quatre nouveaux cimetières, dans la ville de Tarhounah.

Le centre informationnel de Volcan de la colère a publié sur sa page Facebook officielle, indiquant que «des équipes spécialisées du comité de la recherche et de la reconnaissance des cadavres avaient trouvé mardi, 4 cimetières, à Tarhounah».

Il a publié des images, démontrant que «12 cadavres, furent trouvés dans 4 nouveaux cimetières collectifs, dans la région de Machroue al-Rabt», signalant que «le nombre total des cimetières collectifs découverts à Tarhounah était de 20».

Les familles des disparus s’inquiètent pour leurs enfants   

Par ailleurs, les familles des victimes toujours portées disparues avaient demandé samedi aux Nations unies de révéler le sort de leurs enfants, soulignant que «l’accord du cessez-le-feu ne sera pas équitable si leur situation n’était pas traitée».

La Ligue des victimes de Tarhounah affirma également, lors d’un communiqué publié sur la page Facebook officielle, «la bienvenue de tous les efforts qui cherchent à installer la paix au pays».

«Mais au même temps, nous nous demandons, nous les familles des victimes, du sort qu’auraient pu trouver nos enfants disparus, qui ont été enlevés de force par les milices terroristes des Kani (milices combattantes au rang de Khalifa Haftar), l’une des parties du conflit», avait noté le communiqué.

Notons sur ce, que plusieurs rapports médiatiques affirment que «les milices des Kani avaient commis des crimes de guerre à Tarhounah, lors de l’offensive armée menée contre Tripoli, lorsqu’elles combattaient pour le général à la retraite, Khalifa Haftar».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos