Libye : Al-Sarraj expose les violations de Haftar et ses troupes

Courrier arabe

Le président du gouvernement d’union nationale, Fayez Al-Sarraj, a informé l’envoyé des Nations Unies en Libye, Ghassane Salamé, des violations commises par le rebelle Khalifa Haftar durant l’actuelle offense menée sur Tripoli, la capitale libyenne.

Dans une tentation de mettre fin au conflit, Fayez Al-Sarraj s’est entretenu, hier, avec Ghassane Salamé et lui avait exposé les violations des milices armées de Haftar dont le bombardement des zones urbaines et la prise de civiles pour cible.

Salamé a cependant exprimé son refus aux attaques contre les civiles et a affirmé que « les efforts des Nation Unies ne s’arrêterons par avant de trouver une solution finale au conflit ».

Suite à la rencontre, un communiqué a été publié par le gouvernement d’union nationale sur sa page officielle, Fayez Al-Sarraj, a indigné les raides aériens que les avions ennemis avaient effectué sur des cibles civiles comme l’école d’Ain-Zara et l’aéroport civil de Maitika.

Le communiqué avait aussi publié des photos de combattants mineurs affiliés aux forces de Haftar, qui avaient été capturés durant les combats au sud de Tripoli, accusant Haftar de recruter des enfants et de s’en servir aux combats.

Pendant que les positions internationales s’alternes pour trouver une solution au conflit militaire, les Nation Unies avaient demandé un cessez-le-feu humanitaire dans les zones d’affrontements afin de fournir les ravitaillements d’urgence et d’offrir une possibilité aux civiles pris au piège pour sortir.

Un appel sans réponse, dans un temps où Haftar continue ses attaques, épaulé par l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Égypte, la Russie et la France, une alliance maléfique qui est en train d’envoyer la Libye aux bords d’une crise humanitaire sans antécédents, rien que pour les enjeux des profits économiques et stratégiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here