samedi, décembre 5, 2020

Le ministre de l’Intérieur libyen demande à l’Union européenne de classer Wagner comme partie qui soutient le terrorisme

Courrier arabe

En Libye, le ministre de l’Intérieur Fathi Bachagha a demandé, vendredi, à l’Union européenne de classer la compagnie russe «Wagner» comme étant une partie qui soutient du terrorisme, et ce après que des mercenaires russes aient pris le contrôle du champ pétrolier al-Charara.

Bachagha nota, lors d’une série de tweet, publiée sur son compte officiel, que «le fait que des mercenaires russes et des Janjaweed soudanais aient pris le contrôle du champ pétrolier al-Charara indique que les mercenaires cherchent à prendre le contrôle du pétrole libyen et des richesses des Libyens».

«Nous croyons en l’unité de la Libye et nous nous attachons à la paix comme moyen pour mettre fin à la crise, et nous n’accepterons jamais que des mercenaires russes contrôlent des structures militaires et pétrolières en Libye», avait-il écrit dans un tweet, en signalant que «l’action menaçait à la sécurité nationale libyenne, et nuisait aux intérêts des compagnies américaines et européennes en relation avec le secteur pétrolier en Libye».

Bachagha a demandé à l’Union européenne «de classer Wagner dans la liste des sanctions, parmi les parties qui soutiennent le terrorisme, tenant compte des crimes et des atrocités que ses membres ont commis contre l’humanité en Libye».

Un pays arabe qui reconnaîtra

Dans un contexte proche, le ministre libyen signala : «Un pays arabe a financé Haftar, lors de l’offensive que ce dernier a lancée contre Tripoli, il a également financé la compagnie Wagner, et a été complice du crime de la fermeture des lignes de pétrole libyen».

Vendredi, une source militaire libyenne avait révélé à Arabi 21 que «des mercenaires russes avaient débarqué dans la zone d’Ubari, au sud libyen, dans le but de prendre le contrôle du champ pétrolier al-Charara qui se trouve dans la région», affirmant que «les mercenaires, à bord de près de 60 voitures, venaient de la base al-Jofrah et des frontières de la ville de Syrte».

Arabi 21 nota également que la compagnie nationale pétrolière libyenne National Oil Corporation (NOC) avait fait part de son inquiétude concernant la présence de mercenaires russes dans le champ al-Charara, et signala qu’elle avait indiqué «que les mercenaires ont été transférés au champ, jeudi soir, après avoir rencontré des représentants des gardes chargés de surveiller les structures pétrolières».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Salmane al-Odah rongé par l’obscurité des prisons de ben Salmane

L’opposant saoudien, Abdullah al-Odah, a déclaré, jeudi, que son père, le prédicateur Salmane al-Odah, détenu depuis plus de 3 ans dans les prisons saoudiennes...

Koweït : « Discussions fructueuses » sur la réconciliation au Golfe

Le Koweït a annoncé, vendredi, avoir tenu, dernièrement, des discussions fructueuses dans le cadre des efforts relatifs à la réconciliation dans le Golfe et...

Sarkozy – Kadhafi : l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine arrêté à Beyrouth

L’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine a été arrêté à Beyrouth en vertu d’une fiche émise par Interpol dans le cadre de l’affaire du financement...

Libye: Williams et Aguila Salah appellent à un consensus rapide au sein de la...

L'émissaire des Nations unies par intérim pour la Libye, Stéphanie Williams, et le président du Parlement de Tobrouk, Aguila Salah, ont souligné, mercredi, « la...

Pour la treizième année consécutive, Israël à la tête de la course aux armements

Israël continue de maintenir sa position à la tête de la course aux armements pour la treizième année consécutive. C'est ce qui ressort du rapport du Global Militarisation...