mercredi, juillet 15, 2020

Le ministre de l’Intérieur libyen demande à l’Union européenne de classer Wagner comme partie qui soutient le terrorisme

Courrier arabe

En Libye, le ministre de l’Intérieur Fathi Bachagha a demandé, vendredi, à l’Union européenne de classer la compagnie russe «Wagner» comme étant une partie qui soutient du terrorisme, et ce après que des mercenaires russes aient pris le contrôle du champ pétrolier al-Charara.

Bachagha nota, lors d’une série de tweet, publiée sur son compte officiel, que «le fait que des mercenaires russes et des Janjaweed soudanais aient pris le contrôle du champ pétrolier al-Charara indique que les mercenaires cherchent à prendre le contrôle du pétrole libyen et des richesses des Libyens».

«Nous croyons en l’unité de la Libye et nous nous attachons à la paix comme moyen pour mettre fin à la crise, et nous n’accepterons jamais que des mercenaires russes contrôlent des structures militaires et pétrolières en Libye», avait-il écrit dans un tweet, en signalant que «l’action menaçait à la sécurité nationale libyenne, et nuisait aux intérêts des compagnies américaines et européennes en relation avec le secteur pétrolier en Libye».

Bachagha a demandé à l’Union européenne «de classer Wagner dans la liste des sanctions, parmi les parties qui soutiennent le terrorisme, tenant compte des crimes et des atrocités que ses membres ont commis contre l’humanité en Libye».

Un pays arabe qui reconnaîtra

Dans un contexte proche, le ministre libyen signala : «Un pays arabe a financé Haftar, lors de l’offensive que ce dernier a lancée contre Tripoli, il a également financé la compagnie Wagner, et a été complice du crime de la fermeture des lignes de pétrole libyen».

Vendredi, une source militaire libyenne avait révélé à Arabi 21 que «des mercenaires russes avaient débarqué dans la zone d’Ubari, au sud libyen, dans le but de prendre le contrôle du champ pétrolier al-Charara qui se trouve dans la région», affirmant que «les mercenaires, à bord de près de 60 voitures, venaient de la base al-Jofrah et des frontières de la ville de Syrte».

Arabi 21 nota également que la compagnie nationale pétrolière libyenne National Oil Corporation (NOC) avait fait part de son inquiétude concernant la présence de mercenaires russes dans le champ al-Charara, et signala qu’elle avait indiqué «que les mercenaires ont été transférés au champ, jeudi soir, après avoir rencontré des représentants des gardes chargés de surveiller les structures pétrolières».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Les Emirats arabes unis auraient entravé un accord qui aurait pu lever le blocus...

Le réseau américain, Fox News a rapporté selon des sources que les Emirats arabes unis (EAU) avaient entravé un accord établi la semaine dernière...

Covid-19: au Maroc, la ville de Tanger reconfinée, suite à un record de nouveaux...

Les autorités marocaines ont annoncé, lundi, la suspension des services de transport en commun, ferroviaire et routier, depuis et en direction de la ville...

Le ministre turc des Affaires étrangères: pas de négociations avec Haftar avant son retrait...

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu,  a déclaré que "Khalifa Haftar devrait se retirer tout d'abord de Syrte et Al-Jofra afin qu'il...

Mort douloureuse d’un enfant dans les camps des réfugiés syriens en raison de malnutrition

Des militants syriens ont partagé, hier lundi, sur les réseaux sociaux une vidéo impressionnante d'un jeune syrien tenant une jeune fille morte de malnutrition...

Covid-19: 25 nouveaux décès au cours des 3 derniers jours en France

La France a enregistré 25 nouveaux décès ces 3 dernières jours, faisant passer à 30 029 le nombre de morts dus au coronavirus, a annoncé lundi Santé...