En Libye, cinq personnes, dont des civils, ont été tuées lors d’un raid mené par l’aviation des troupes du général à la retraite Khalifa Haftar, sur des positions à Tripoli la capitale.

Le porte-parole du ministère de la Santé du Gouvernement d’union nationale (GNA), «Fawzi Ounis» a déclaré que «trois civils avaient trouvé la mort, après que les avions de Haftar avaient bombardé une station d’essence, dans la région d’«Ain Zara» au sud de Tripoli».

De même, l’opération «Borkan al-Ghadab» (volcan de la colère) affiliée au GNA, a noté sur sa page officielle que «l’aviation militaire de Haftar avait attaqué le siège des forces d’intervention rapide, à l’administration générale du soutien central, tuant deux hommes des forces de la sécurité, et blessant quatre autres personnes».

#عملية_بركان_الغضب: الطيران الحربي الداعم لمجرم الحرب المتمرد حفتر و كعادته يحاول إيهام الميليشيات الغادرة و تعويض…

Publiée par ‎عملية بركان الغضب‎ sur Mardi 5 novembre 2019

«Borkan al-Ghadab» avait également signalé mardi, que l’aviation avait bombardé le siège de la société d’aviation «Germa aviation», causant de sérieux dégâts matériaux.

Rappelons que toutes ces attaques s’inscrivent dans le cadre de l’offensive armée menée par Khalifa Haftar depuis le 4 avril dernier sur Tripoli, afin de s’emparer du contrôle du pays.

Et dans ce contexte, notons que l’Allemagne se prépare à organiser une conférence internationale sur la Libye, rassemblant les parties concernées, afin de parvenir à trouver une résolution politique qui mettra fin au conflit qui déchire le pays et le plonge dans le chaos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here