jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Libye: L’ambassadeur de Turquie rencontre le président du parlement libyen

L’ambassadeur de Turquie en Libye, Kenan Yilmaz, a rencontré mercredi le président du Parlement libyen, Aguila Saleh, à al-Qubah.

Au terme de la rencontre, Yilmaz a déclaré à l’Agence Anadolu (AA) qu’il s’est rendu dans la ville d’al-Qubah sur invitation de Saleh. Il a ajouté avoir effectué une visite fructueuse.

« Au cours de la rencontre, nous avons exprimé notre volonté, dès que les conditions seront réunies, de rouvrir le consulat général de Turquie à Benghazi. Nous avons évoqué le sujet de la reprise des vols de la Turkish Airlines vers Benghazi et les mesures d’encouragement des entreprises pour l’achèvement de leurs projets et le démarrage de nouveaux », a précisé Yilmaz.

Il a également indiqué qu’il prévoit de se rendre prochainement à Benghazi, soulignant l’importance de la réconciliation nationale en Libye et de la tenue d’élections basées sur un consensus entre les parties libyennes.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, avait déclaré en décembre que la Turquie ne fait pas de différence entre l’ouest et l’est de la Libye, ajoutant que l’ambassadeur de Turquie en Libye allait se rendre dans l’est de la Libye pour y rencontrer des responsables.

En 2014, la Turquie a fermé son consulat à Benghazi sous tension sécuritaire à la suite d’une offensive du chef de guerre Khalifa Haftar pour prendre la Libye sous son contrôle.

Haftar a échoué dans ces tentatives et s’est retiré dans l’est de la Libye.

Les élections présidentielles libyennes étaient prévues pour le 24 décembre dans le cadre d’une feuille de route définie par les Nations Unies, mais la commission électorale du pays a proposé un report d’un mois, invoquant des insuffisances dans la législation électorale et des recours liés à l’éligibilité des candidats.

La grande majorité des Libyens espèrent que les prochaines élections contribueront à mettre fin au conflit armé qui sévit depuis des années dans ce pays riche en pétrole.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos