jeudi, mai 6, 2021

Libye : Lancement d’une contre-attaque par les forces du Gouvernement d’union nationale

Courrier arabe

Les forces du Gouvernement d’union nationale (GNA), reconnue par la communauté internationale, ont lancé une contre-offensive contre les milices du général à la retraite Khalifa Haftar, au sud de la capitale Tripoli.

Reuters avait annoncé, d’après ses sources, que les forces assaillantes ont dû reculer de plus de 60 KM vers le Sud-Ouest de la capitale Tripoli.

Les mêmes sources ont assuré que le GNA a gagné du terrain en forçant les troupes de Haftar à s’éloigner de ses bastions au sud de Tripoli, ce qui a déclenché leurs tirs de roquettes et leurs frappes aériennes sur des cibles civiles, d’après des témoins qui ont de même affirmé avoir vu des véhicules de ces milices complètement brûlés avec au moins cinq morts.

Depuis le début de de l’offensive le 4 avril, les combats ont fait en trois semaines au moins 264 morts, et plus de 1266 blessés, dont des civils, et a provoqué le déplacement de 30000 habitants, selon le dernier bilan de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Plusieurs États et organisations internationales ont affirmé leurs « refus total » et ont exprimé leur « mécontentement » de l’offensive de Haftar à l’encontre de Tripoli, surtout que ses milices ont déclenché leur attaque, quelques jours avant une conférence nationale prévue, sous l’égide des Nations unies.

En dépit du soutien logistique territorial et mondial, notamment de la France, l’Égypte, les Émirats qrqbes unis, le spectre de récession militaire poursuit souvent les forces de Haftar.

Cependant, le général à la retraite Haftar projette de se faire installer à la tête du gouvernement de la Libye depuis  le renversement et le meurtre de Mouammar Kadhafi en 2011, après une révolution populaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos