mercredi, octobre 21, 2020

Libye : L’armée de GNA détruit 3 véhicules armés de la milice de Haftar

L’armée libyenne a commencé, mardi, à avancer en direction de l’ancien aéroport de Tripoli, dans le sud de la capitale, et des sites stratégiques situés dans ses environs, selon une source militaire libyenne qui a requis l’anonymat.

« Les forces gouvernementales ont commencé à avancer vers l’ancien aéroport de Tripoli l’axe d’al-Ramla et le camp d’al-Naklia, dans le sud de Tripoli », a-t-elle déclaré à Anadolu Agency.

La même source a ajouté que l’attaque d’aujourd’hui s’inscrit dans la continuité de l’opération militaire visant à chasser la milice du général putschiste Khalifa Haftar hors des quartiers civils de la capitale ».

L’axe d’al-Ramla mène à l’ancien aéroport de Tripoli (25 km au sud de de la capitale), mis hors service depuis 2014, tandis que le camp d’al-Naklia se trouve sur la route de l’aéroport.

Dans le même contexte, l’armée libyenne a annoncé la destruction de 3 véhicules armés de la milice de Haftar au niveau de l’axe de Kazerma, dans le sud de Tripoli.

Selon un communiqué rendu public par le centre de médias de l’opération Volcan de la colère, relevant de l’armée, « les forces gouvernementales de la région occidentale, ont réussi à détruire 3 véhicules armés de la milice du général renégat Khalifa Haftar au niveau de l’axe de Kazerma, dans le sud de Tripoli ».

L’axe de Kazerma est situé au nord de l’ancien aéroport de Tripoli, situé dans le sud de la capitale.

Ce développement intervient après que l’armée libyenne ait réussi à prendre le contrôle d’axes de combats et de camps stratégiques dans le sud de Tripoli, notamment les camps de Hamza et de Yarmouk.

Soutenue par certains pays arabes et européens, la milice de Haftar mène depuis le 4 avril 2019 une attaque défaillante pour prendre le contrôle de Tripoli, siège du gouvernement reconnu par la communauté internationale, faisant plusieurs morts et blessés, ainsi que d’importants dégâts matériels.

Cependant, la milice de Haftar continue de subir de lourdes pertes, à la suite des ripostes violentes dans toutes les villes de la côte ouest, jusqu’à la frontière avec la Tunisie, en plus de la base stratégique d’Al-Wattia et les villes de Badr, Tiji et la ville d’Al-Assabia (sud-ouest de Tripoli).

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...