dimanche, juin 26, 2022

Libye : l’assassinat de l’activiste Hanan Al-Barassi suscite l’indignation internationale

L’assassinat de l’activiste libyenne Hanan Al-Barassi, par des hommes armés dans la ville de Benghazi, quelques jours après une critique sévère du fils du général putschiste Khalifa Haftar ainsi que le ministre de l’Intérieur du gouvernement de l’est du pays, a suscité la colère et l’indignation de la Communauté internationale et de la Libye.

Mardi, des hommes armés à bord de trois véhicules ont tiré sur Al-Barassi alors qu’elle descendait de sa voiture au niveau de la rue Achrine dans le centre de Benghazi.

D’après la chaîne libyenne “Febrayer TV”, une milice affiliée à Saddam, fils du général putschiste Khalifa Haftar, est derrière cet acte criminel, sans donner des détails supplémentaires.

Le site électronique « The Libya Observer » (dans sa version anglaise), a indiqué que l’assassinat est survenu à la suite d’une critique sévère du fils du général Khalifa Haftar et le ministre de l’Intérieur du gouvernement de l’est du pays.

– Vers l’enterrement de l’espoir :

Commentant l’incident, le ministre libyen de l’Intérieur Fathi Bashagha a écrit dans un tweet :  »l’assassinat de défenseurs des droits de l’Homme et des voix libres est un crime odieux et reflète la détermination à instaurer la tyrannie ».

 »Il s’agit d’une tentative désespérée pour enterrer l’espoir d’instaurer un Etat démocratique », a-t-il ajouté.

De son côté, la Commission Barqawi a condamné, dans un communiqué rendu public, l’assassinat de la militante Al-Barassi « par les milices de Haftar ».  »Nous appelons la Communauté internationale à enquêter sur les crimes que commet Haftar, au lieu de le reconnaître », rapporte le communiqué.

– Crime odieux:

Le Syndicat général des avocats de Libye, auquel appartient l’avocat Al-Barassi, a qualifié l’assassinat de « crime odieux », déclarant dans un communiqué que « ce crime ne fera pas taire la voix des avocats ».

Le syndicat a accusé le gouvernement intérimaire à l’est de la Libye d’avoir assassiné l’activiste. ‘Les services de sécurité de Benghazi fidèles à Haftar, ont convoqué lundi dernier le syndicat, l’appelant à faire taire la voix de l’avocate Hanan Al-Barassi », rapporte le communiqué.

Dans ce contexte, la tribu d’Al Barasa a appelé ses habitants à se rassembler, mercredi, devant le siège du parlement dans la ville d’Al-Baydha (est), pour protester contre le meurtre de Hanan.

– La Communauté internationale indignée:

A l’échelle internationale, la délégation d’appui des Nations Unies en Libye a exprimé, dans un communiqué, sa ferme condamnation de l’assassinat.  »Hanan Al-Barassi, est une farouche activiste, connue pour ses critiques contre les responsables de l’est de la Libye, accusés de corruption et de richesse illicite » a-t-elle déclaré.

Les responsables libyens sont appelés à mettre leurs différends de côté et de trouver une solution à la crise prolongée. La délégation a souligné la nécessité de mettre fin à la situation qui prévaut en Libye marquée par l’impunité, appelant à ce que les auteurs soient immédiatement traduits en justice.

L’ambassade américaine en Libye a également exprimé, dans un communiqué, sa vive indignation, saluant l’engagement de l’avocate Al-Barassi dans sa lutte contre la corruption.

 »Faire taire la voix des militants pacifiques ne devrait pas être toléré. Cet incident effronté souligne l’importance d’établir un gouvernement responsable devant le peuple plutôt que de permettre à la corruption et les corrompus de dicter l’avenir de la Libye », explique le communiqué.

L’ambassade américaine appelle, dans ce sens, à enquêter sur le meurtre de l’avocate libyenne et de traduire tous les responsables en justice.

Quant à l’ambassadeur d’Allemagne en Libye, Oliver Owcsa, a exprimé son total choc, qualifiant l’assassinat de  »lâche ».

L’ambassadeur a appelé à punir les responsables, notant que « les voix libres » oeuvrant à instaurer un meilleur avenir pour la Libye renforceront la coopération bilatérale.

– Les défenseurs des droits de l’Homme en colère:

Amnesty International a dénoncé, dans un communiqué rendu public, l’assassinat de l’activiste libyenne ayant critiqué la corruption de plusieurs individus affiliés aux groupes armés dans l’est de la Libye.

 »La veille de sa mort, Hanan a déclaré sur les réseaux sociaux qu’elle allait publier une vidéo exposant la corruption du fils de Haftar », indique le communiqué.

Selon l’ONG, l’assassinat de Hanan met en évidence la menace qui pèse sur la vie des femmes qui s’expriment librement sur les questions politiques en Libye. L’organisation internationale des droits de l’homme a appelé à ouvrir une enquête et traduire tous les responsables en justice.

Dans ce contexte, l’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’homme, basé à Genève, estime que  »l’impunité a permis aux milices de voler la vie d’activistes simplement pour avoir exprimé leurs opinions ».

Un crime odieux, qui selon l’ONG, vise à réprimer et à faire taire les voix des défenseurs des droits de l’Homme engagés dans la lutte contre la corruption.

Dans une précédente vidéo publiée dimanche sur les réseaux sociaux, la mère de Hanan Al Barassi avait révélé qu’une tentative d’assassinat visant sa fille a été déjouée à Benghazi.

Quelques semaines plus tôt, elle avait annoncé dans une autre séquence, qu’elle avait été victime d’une tentative d’assassinat planifiée par un responsable de la sécurité dans l’est de la Libye, sans dévoiler son identité.

Connue par ses positions contre la corruption et les responsables de l’est de la Libye, accusés de richesse illicite, la militante a été enlevée, en mars dernier, par un groupe armé à Benghazi, après avoir critiqué l’offensive lancée par le général putschiste Khalifa Haftar sur Benghazi, avant d’être libérée.

SourceAgences

Dernières infos

Gaza: le Qatar alloue une aide financière à des familles démunies

Le Qatar a commencé, jeudi, à verser une aide...

Coupe du monde 2022: L’OTAN se déclare prête à soutenir le Qatar en matière de sécurité

L'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) a annoncé,...

L’émir du Qatar se rend en Égypte pour une visite officielle

L'émir du Qatar, le Cheikh Tamim bin Hamad Al...

Tunisie: arrestation de l’ancien Premier ministre Hamadi Jebali

L’ancien Premier ministre tunisien, Hamadi Jebali, a été arrêté,...

À ne pas rater

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Investigations : «Un réseau médiatique monté contre le Qatar, voici les personnes cachées derrière lui»

Une investigation menée par Eekad (plateforme arabe d’investigations numériques)...

«Israël a placé des défenses antimissiles aux Émirats arabes unis et au Bahreïn», déclare un média hébreu  

Une chaîne israélienne a indiqué jeudi que «l’armée israélienne...

Parlementaire libyen : échec de la rencontre d’al-Mechri et Salah au Caire

Une source parlementaire libyenne a révélé, samedi, l'échec de la rencontre attendue entre le président du Haut Conseil d'État libyen, Khaled al-Mechri, et le...

L’ONU condamne les « discours de haine » en Libye

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) a condamné les "discours de haine" qui sévissent dans le pays. C'est ce qui ressort d'un...

Libye : Tripoli retrouve le calme après les affrontements armés de deux brigades militaires

La capitale libyenne, Tripoli, a retrouvé aujourd’hui son calme, après avoir été secouée, hier soir, par les affrontements armés de deux brigades militaires. Des médias...

Premier ministre libyen : Notre seule option est la tenue d’élections en Libye

Le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdelhamid Dbeibeh, a déclaré, dimanche, que la "seule option" pour son gouvernement est la tenue d'élections. C'est ce...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here