dimanche, octobre 25, 2020

Libye : L’aviation militaire du GNA mène 24 raids contre la base de Wattia

Le gouvernement libyen a annoncé que 24 frappes aériennes ont été menées sur la base aérienne de Wattia depuis mardi matin jusqu’à mercredi à l’aube, grâce auxquelles des véhicules armés des milices du général putschiste Khalifa Haftar ont été détruits.

C’est ce qui ressort d’une déclaration faite par le porte-parole des forces gouvernementales, Mohamed Gnounou, publiée par le centre de médias de l’opération Volcan de la colère, mercredi.

Gnounou a ajouté que « les frappes aériennes ont été menées depuis mardi matin jusqu’à mercredi à l’aube contre la base aérienne al-Wattia à l’ouest de la capitale Tripoli ».

Il a souligné que « ces frappes ont permis de détruire deux véhicules « Grad », un véhicule de munitions, des véhicules armés et des positions des milices de Haftar ».

Mardi, les forces gouvernementales ont annoncé que « la base aérienne al-Wattia avait été suspendue militairement et qu’elle était toujours encerclée de tous les axes.

C’est ce qui ressort de la déclaration de Mustafa al-Majai, porte-parole de l’opération Volcan de la Colère à Anadolu Agency ».

« Nos forces ont fait des progrès importants, en prélude de la reprise de contrôle totale de la base d’Al-Wattia », a indiqué al-Majai.

Mardi à l’aube, les forces gouvernementales libyennes ont entamé une opération militaire pour libérer la base aérienne d’al-Wattia, quelques jours après l’avoir encerclée.

« L’armée libyenne a entièrement encerclé la base aérienne d’al-Wattia et l’a rendue inutilisable, « la base ne représente plus une menace », selon al-Majai.

Il a rapporté que l’opération visant à saisir la base des milices fidèles au général à la retraite, Khalifa Haftar, avance vers ses objectifs, comme prévu.

« Certains de nos soldats sont tombés en martyrs, lors d’une attaque aérienne par des avions de combat des Émirats arabes unis, qui ont décollé de la base aérienne d’Al-Jufra », a-t-il déploré.

Il n’a pas divulgué le nombre des martyrs, soulignant cependant que la base aérienne d’Al-Wattia était hors service, et que les milices de Haftar ne pouvaient plus l’utiliser.

Plus tôt dans la journée de mardi, le commandant de la base aérienne al-Wattia, affiliée aux troupes du général putschiste Khalifa Haftar, a été éliminé lors de l’opération.Après l’éviction du défunt dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, en 2011, le gouvernement libyen a été fondé en 2015, dans le cadre d’un accord politique sous la direction de l’Organisation des Nations unies.

Depuis avril 2019, le gouvernement est attaqué par les forces du général à la retraite, Khalifa Haftar, basées dans l’est de la Libye, et plus de mille personnes ont été tuées dans les violences.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’épidémie hors de contrôle aux États-Unis, où une «troisième vague» touche un grand nombre...

Vendredi 25 octobre, les États-Unis ont comptabilisé un peu plus de 83.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, surpassant largement le précédent record...

L’Azerbaïdjan a détruit six S-300 arméniens dans le Haut-Karabakh, selon son Président

Les forces armées azerbaïdjanaises ont détruit six systèmes de missiles antiaériens S-300 arméniens au cours des combats qui se poursuivent dans le Haut-Karabakh, a annoncé le...

Le gouvernement israélien entérine l’accord de normalisation avec le Bahreïn

Le gouvernement israélien a entériné, dimanche, l’accord de normalisation avec le Bahreïn. Il doit par la suite le soumettre à la Knesset pour sa ratification finale, selon le...

Barrage de la Renaissance : L’UE appelle l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à trouver...

L’Union européenne a invité, samedi, l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à travailler rigoureusement pour trouver un accord sur le grand Barrage de la Renaissance. C’est...

Tensions autour du barrage de la Renaissance entre l’Égypte et l’Éthiopie après des déclarations...

Les tensions entre l'Éthiopie et l'Égypte sont vives depuis plusieurs mois autour du barrage de la Renaissance (Gerd). Un conflit dont le président américain,...