vendredi, octobre 23, 2020

Libye: le Parlement appelle à prendre les menaces d’al-Sissi au sérieux

Le Parlement libyen de Tripoli a appelé, dimanche, le gouvernement à être prêt à répondre aux menaces du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, tant sur le plan politique que par des initiatives effectives et pratiques.

Le Parlement a également appelé à prendre « cette agression au sérieux et à étudier toutes les options possibles pour y répondre au moment et au lieu appropriés ».

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le Parlement a condamné avec la plus grande fermeté les déclarations d’al-Sissi concernant une éventuelle intervention militaire en Libye. Il (le Parlement) a estimé qu’il s’agit là d’une « menace directe de recours à la force et une reconnaissance explicite d’une intention d’agression contre la sécurité et la souveraineté de la Libye ».

L’assemblée de Tripoli a indiqué que le discours du président égyptien, « qui se présentait il y a quelques jours encore comme un médiateur de paix, était un discours truffé de contre-vérités prises comme base pour ses menaces ».

Le même communiqué a souligné que « la Libye n’a représenté aucune menace à la sécurité de l’Egypte, alors que le Régime égyptien a contribué à l’agression contre la souveraineté de la Libye et son intégrité territoriale ».

Le Conseil a souligné que considérer que le fait qu’Al-Sissi considère son ingérence comme ayant une légitimité internationale est « totalement infondé, car c’est la menace d’al-Sissi qui représente une violation du droit international, une violation de la souveraineté de la Libye et est contraire à la légitimité internationale, selon la Charte des Nations Unies et les conventions internationales et régionales ».

Le conseil a ajouté qu’il « est totalement inacceptable » qu’Al-Sissi qualifie les forces armées libyennes de milices terroristes, alors qu’elles ont combattu le terrorisme sous mandatées en cela par le gouvernement légitime et avec le soutien de la communauté internationale ».

Le communiqué a appelé la communauté internationale à « assumer ses responsabilités à cet égard et à condamner explicitement cette menace ».

Le président égyptien Abdelfatteh al-Sissi avait déclaré, samedi, que les forces armées égyptiennes pourraient participer à des missions militaires hors des frontières de l’Egypte, arguant qu’une intervention directe en Libye a acquis une “légitimité internationale”.

“Soyez prêts à effectuer des missions à l’intérieur ou à l’extérieur du pays. Outrepasser la ville de Syrte (centre-nord de la Libye) et al-Jofra (sud-est de Tripoli) est une ligne rouge”, a-t-il déclaré lors d’un discours retransmis par la télévision égyptienne.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Covid-19/ France : plus de 41mille nouveaux cas, un record, et 165 décès en...

La situation sanitaire continue de se dégrader fortement en France. Alors que le gouvernement vient d'annoncer de nouvelles mesures pour endiguer la progression de l'épidémie de Covid-19,...

Syrie : Le Mufti de Damas tué dans l’explosion d’une bombe placée dans sa...

Le mufti de la province de Damas, Adnane al-Afyouni, a été tué, jeudi, dans l'explosion d'une bombe placée à bord de sa voiture, dans...

Covid-19 : une partie de l’Europe se referme face à la résurgence du virus

L'Europe se referme de plus en plus pour contrer la nouvelle vague de Covid-19, à l'instar de la République tchèque où le gouvernement a annoncé des restrictions aux...

L’Égypte tente de renouer avec l’Arabie saoudite, après un désaccord remontant à la crise du...

Des sources diplomatiques ont signalé que «des communications étaient en cours entre l’Égypte et l’Arabie saoudite, après un long silence radio à l’ombre de...

Un avion israélien atterrit à l’aéroport de la capitale soudanaise

Un site électronique israélien a rapporté, mercredi soir, qu’un avion israélien a atterri à l'aéroport de la capitale soudanaise Khartoum, dans le cadre des...