vendredi, juin 25, 2021

Libye : Le président du Haut Conseil d’État s’engage à soutenir la nouvelle autorité exécutive

Le président du Haut Conseil d’État libyen, Khaled al-Mechri, s’est engagé, jeudi, à apporter le soutien nécessaire à la nouvelle autorité exécutive du pays.

C’est ce qui ressort de l’entretien téléphonique entre al-Mechri et le nouveau Chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Ján Kubiš, indique un communiqué du Bureau d’information du Haut Conseil d’Etat libyen.

Les deux parties ont discuté, « des difficultés relatives à la formation du nouveau gouvernement et à son obtention de la confiance, ainsi que des moyens d’aller de l’avant pour garantir une passation en douceur vers la nouvelle autorité exécutive unifiée et surmonter les difficultés auxquelles elle est confrontée », souligne le communiqué.

Khaled al-Mechri s’est dit prêt à apporter « le soutien nécessaire à la nouvelle autorité afin de lui permettre de résoudre les problèmes les plus urgents en Libye, d’assurer les services au peuple libyen sur une base juste et équitable et de réaliser la réconciliation nationale ».

Les Libyens craignent que le gouvernement de l’Est, non reconnu internationalement et fidèle au général putschiste, Khalifa Haftar, n’entrave la prise de fonction de la nouvelle autorité exécutive, surtout que ledit gouvernement avait exigé récemment que les membres du nouveau pouvoir exécutif intérimaire obtiennent la confiance du Parlement pour prendre leurs fonctions.

Alors que le gouvernement de l’Est n’a pas mentionné un autre moyen d’approuver la nouvelle autorité en dehors de la Chambre des représentants, la représentante spéciale par intérim du Secrétaire général des Nations Unies pour la Libye, Stéphanie Williams, avait déclaré, vendredi dernier, que si le nouveau gouvernement n’obtient pas la confiance du Parlement, il sera présenté au Forum de dialogue national.

Vendredi, les membres du Forum de dialogue politique libyen réunis à Genève (Suisse) sous les auspices des Nations Unies, ont élu les chefs de l’Autorité intérimaire, pour gérer provisoirement les affaires du pays, jusqu’à la tenue du double scrutin présidentiel et parlementaire prévu le 24 décembre prochain.

La liste victorieuse comprend Mohammed Younes el-Menfi en tant que président du Conseil présidentiel, ainsi que Moussa Al-Koni et Abdallah Hussein Al-Lafi, en tant que deux membres du Conseil, et le nouveau Premier ministre, Abdelhamid Dbiba.

Dbiba, dispose de 21 jours (depuis vendredi) pour soumettre son cabinet au vote de confiance de la Chambre des représentants libyenne. En cas d’échec, le nouveau gouvernement sera présenté au Forum de dialogue politique.

La Libye, pays riche en pétrole, est en proie à un conflit armé dans lequel les milices du général putschiste, Khalifa Haftar, appuyés par nombre de pays arabes et occidentaux, disputent pouvoir et légitimité au gouvernement libyen, internationalement reconnu, causant des pertes parmi les civils ainsi que d’importants dégâts matériels.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos