samedi, octobre 31, 2020

Libye : Les forces du GNA se dirigent vers Syrte et al-Wachka et promettent «d’écraser» les milices de Haftar

Courrier arabe

Mohamed Qononou, le porte-parole des forces du GNA, a annoncé qu’ils avaient reçu l’ordre d’attaquer les positions rebelles à Syrte et à al-Wachka, signalant que l’État libyen était déterminé à reprendre le contrôle des deux villes et qu’il n’aura aucune pitié à l’égard «des rebelles».

Le centre informationnel Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) a rapporté les déclarations de Qononou, qui a déclaré : « nos forces ont reçu des ordres pour attaquer les positions des rebelles à al-Wachra et à Syrte».

Il a signalé que «l’aviation du GNA avait mené 5 frappes aériennes aux alentours de Syrte, ciblant des équipements armées appartenant aux milices terroristes de Haftar et aux mercenaires»

Appel et avertissement

Qononou a également précisé : « cela fait près de 14 mois que nous appelons les chefs de Syrte à prôner la sagesse et à éviter que la ville ne s’implique dans la guerre… Aujourd’hui, nous leur laissons un dernier message», affirmant que le GNA était déterminé à reprendre le contrôle de la ville.

«Un dernier avertissement à tous ceux qui ont porté des armes aux côtés des terroristes et des mercenaires dans la ville de Syrte, et qui se sont rebellés et se sont alliés avec le criminel de guerre Khalifa Haftar pour combattre l’État», cria Qononou, en leur demandant de jeter les armes et de se rendre.

«Nos forces ont eu des ordres pour écraser les rebelles et éliminer les positions de rébellion sans merci», avait-il souligné, en affirmant qu’ils étaient à court de temps, et en leur promettant un procès équitable.

«Toute cible qui représente une menace, fixe ou mobile, sera ciblée et bombardée sur l’étendue des terres libyennes sans exception», avait-il indiqué, en précisant que les forces du GNA n’avaient aucune ligne rouge, et en soulignant que «la Libye sera le cimetière de ceux qui ont choisi de se rebeller et qui menacent sa paix et sa sécurité».

Rappelons qu’il y a deux jours, le GNA a repris le contrôle de la ville de Tarhounah, puis hier celui de Beni Walid, poussant les combattants de Haftar à fuir vers le sud et vers Syrte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...

Azerbaïdjan : 91 civils tués par les bombardements arméniens

Les attaques arméniennes contre les territoires azerbaïdjanais ont fait 91 morts et 400 blessés parmi les civils, a fait savoir le parquet général azerbaïdjanais. Dans un communiqué rendu public, vendredi,...