mardi, octobre 20, 2020

Libye : L’UE retire le nom d’Aguila Saleh de la liste des personnes visées par des sanctions

Le Conseil de l’Union européenne a retiré le nom d’Aguila Saleh, Président du Parlement de Tobrouk, et celui de l’ancien Président du Congrès Général National, Nouri Bousahmein, de la liste des personnalités et organisations liées au conflit libyen et visées par des sanctions.

Le Conseil a déclaré, dans un communiqué publié vendredi sur son site web, qu’ « il a été convenu de retirer le nom d’Aguila Saleh, compte tenu de sa récente participation constructive en faveur d’une solution politique négociée à la crise libyenne ».

Le communiqué ajoute en outre que le Conseil continuera à suivre avec attention les positions d’Aguila Saleh concernant le soutien au processus de Berlin et les efforts de la mission des Nations Unies en Libye.

Le Conseil de l’UE a également précisé que « le retrait du nom de Bousahmein de la liste intervient du fait de son extranéité au processus politique libyen ».

Les deux hommes faisaient l’objet de plusieurs sanctions imposées par l’Union européenne depuis 2016, dont l’interdiction de voyager et le gel de leurs avoirs.

Le communiqué indique que l’Union européenne se félicite des déclarations faites le 21 août par Aguila Saleh et le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’entente nationale, Fayez Al-Sarraj (concernant le cessez-le-feu).

Ces deux annonces « ont accéléré les développements prometteurs en Libye, et ont créé une opportunité d’amener les Libyens à se rapprocher de la finalisation d’un processus politique », précise-t-il.

Le Conseil a ajouté que « cette décision conforte l’utilisation stratégique du régime des sanctions décidées par l’Union européenne, à la lumière des évolutions sur le terrain ».

Et de souligner que « ces mesures ont pour but d’amener à un changement de politique ou d’activité de la part des entités et des individus responsables de comportements malveillants, et qu’elles sont de nature à la fois proportionnelle et ciblée, sans pour autant être de nature punitive ou répressive ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...