mercredi, juin 16, 2021

NOC : «Le scénario du port de Beyrouth risque de se reproduire dans les ports libyens»

Courrier arabe

En Libye, le président de la compagnie pétrolière, la National Oil Corporation (NOC), Mustapha Sanaallah, a mis en garde contre les risques qu’un scénario similaire à celui du port de Beyrouth se reproduise dans les ports pétroliers libyens, signalant que «les mercenaires armés entouraient d’importantes quantités de produits chimiques et hydro-carboniques et présentaient un danger permanent».

Selon la chaîne libyenne, Libya al-Ahrar, « le président de la NOC signala que les ports libyens étaient fermés depuis déjà longtemps et qu’ils abritent d’importantes quantités de réservoirs remplis de produits extrêmement inflammable à cause de que l’exportation suspendue ».

«Si les réservoirs s’exposent à la moindre source de chaleur, une catastrophe se produira, et un scénario similaire à celui du port de Beyrouth risquera de se reproduire en Libye», avait-il déclaré, selon la chaîne, en signalant que «les produits qui se trouvaient dans les ports libyens étaient un danger permanent pour les travailleurs et les habitants locaux».

Il nota également : «Des images satellites démontrent que des armes et des mercenaires étaient déployés entre les usines et les réservoirs pétroliers», ajoutant : «Militariser les structures et y déployer des mercenaires, alors qu’elles abritent des réservoirs remplis de produits inflammables cumulés depuis plusieurs mois est un danger sans antécédent qui pourra se tourner en catastrophe à tout moment».

Dans ce contexte, l’ambassade américaine à Tripoli avait publié un communiqué, signalant vouloir contacter toutes les parties libyennes pour tenter de résoudre la crise du pays.

Signé par l’ambassadeur Richard Norland, le communiqué signala également que «le relancement de la production pétrolière était une priorité», espérant que les efforts s’unissent pour et que la confiance pourra être reconstruite entre les parties libyennes».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos