vendredi, mai 7, 2021

L’Irak porte plainte contre les États-Unis

L’Irak a déposé une plainte officielle contre les États-Unis auprès du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU), pour protester contre les bombardements de sites sécuritaires, militaires et civils dans le pays qui ont fait 6 morts.

Le porte-parole du ministère irakien des Affaires étrangères, Ahmed Al-Sahaf, a déclaré, dans un communiqué, mardi, que le ministère avait envoyé une plainte « avec deux lettres identiques à l’ONU et au Conseil de sécurité, concernant le bombardement américain des forces irakiennes ».

« Le ministère des Affaires étrangères a qualifié le bombardement américain de cette plainte comme un acte hostile et une violation flagrante des conditions de présence des forces américaines en Irak », a-t-il ajouté.

Vendredi, à l’aube, les États-Unis ont bombardé 5 sites des forces du Hachd Al-Chaabi, de l’armée et de la police, dans la province de Babel (sud) ainsi que l’aéroport international de Karbala en construction ; tuant 3 soldats, 2 policiers et 1 civil, selon l’armée irakienne.

Alors que le Pentagone a déclaré que l’attaque visait les Brigades irakiennes du Hezbollah, accusées d’être derrière une attaque aux missiles, mercredi, sur la base Al-Taji près de Bagdad, tuant deux membres de l’armée américaine et un entrepreneur britannique, et en blessant 12 autres, selon Washington.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos