mercredi, décembre 1, 2021

L’UE crée un fonds de 25 milliards d’euros pour faire face à la crise économique due au coronavirus

Onze députés du Parti tunisien « Au cœur de la Tunisie » (Qalb Tounes), présidé par Nabil Karoui, ont démissionné, mardi, du parti et du bloc parlementaire.

Hatem Mliki, l’un des députés démissionnaires et le président du bloc parlementaire du parti « Au cœur de la Tunisie » a indiqué que « les démissions interviennent en raison du mécontentement quant à la gestion et les politiques du parti ».

Cependant, le porte-parole du parti « Au cœur de la Tunisie », Sadok Jabnoun, a déclaré que « les démissions ne sont pas définitives et qu’elles feront l’objet de discussion ».

Les députés démissionnaires ont adressé au Parlement une demande, dont le texte a été examiné par la correspondance d’Anadolu, qui prévoit notamment d’activer leur démission du bloc « Au cœur de la Tunisie » (Libéral/ 38 sièges).

Néanmoins, le document ne mentionnait que les noms des députés démissionnaires, tandis que des médias ont rapporté que la démission concerne le parti également.

Dans une déclaration accordée à la radio privée « Mosaique FM », mardi soir, Mliki a indiqué que « cette décision est due au mécontentement de la gestion et des politiques suivies par le parti ».

Le porte-parole du parti, Sadok Jabnoun, a déclaré, à la même source, que « les démissions ne sont pas définitives notant qu’elles feront l’objet e discussion ».

Il a également appelé « à ne pas contribuer à la dispersion de la scène politique et parlementaire en Tunisie ».

Le parti « Au Cœur de Tunisie » a remporté 38 sièges au Parlement lors des élections législatives qui ont eu lieu en octobre dernier.

Le 25 juin 2019, Nabil Karoui est devenu président du parti précédemment connu sous le nom de « Parti tunisien pour la paix sociale », et l’a baptisé « Au cœur de la Tunisie ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos