jeudi, juillet 29, 2021

Malgré l’absence de l’Éthiopie, l’Égypte signe un accord sur le barrage du Nil parrainé par les États-Unis

L’Egypte a signé à Washington un accord parrainé par les Etats-Unis concernant le barrage géant construit sur le Nil par l’Ethiopie et a exhorté l’Ethiopie et le Soudan à lui emboîter le pas, a déclaré samedi le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué.

« L’Egypte attend avec intérêt l’acceptation par le Soudan et l’Ethiopie de cet accord et leur signature le plus tôt possible, car il s’agit d’un accord juste et équilibré qui atteint l’intérêt commun des trois pays », indique le communiqué.

Une réunion des ministres de l’Eau et des Affaires étrangères de l’Egypte, de l’Ethiopie et du Soudan devait se tenir à Washington les 27 et 28 février afin d’aboutir à un accord final sur les règles de remplissage et d’exploitation du grand barrage de la Renaissance.

Toutefois, l’Ethiopie a déclaré la veille de la réunion qu’elle ne participerait pas aux pourparlers « en raison de consultations inachevées avec les parties prenantes ».

L’Egypte a exprimé samedi son rejet de « l’absence injustifiable de l’Ethiopie à cette réunion à cette étape critique des négociations ».

Les négociations tripartites sont infructueuses depuis des années et les Etats-Unis ont récemment parrainé de nouvelles séries de pourparlers à Washington pour faire pression en faveur d’un accord qui devait être signé par toutes les parties à la fin de février.

Le remplissage du réservoir, d’une capacité totale de 74 milliards de mètres cubes, peut prendre plusieurs années, mais l’Egypte cherche à prolonger cette période pour éviter les effets négatifs de la pénurie d’eau, qui est un point principal de ces pourparlers.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos