Le bataillon de l’armée malienne reconstituée est arrivé jeudi après-midi à Kidal et a intégré le camp militaire qu’il devait occuper, ont rapporté des médias locaux et français.

L’opération a été menée avec une escorte composée de casques bleus de l’ONU, précise Radio France Internationale (RFI).

Le commandant Mamadou Kéita et ses hommes sont arrivés à Kidal ce jeudi. Ils ont été accueillis symboliquement par le gouverneur de la région, le représentant de l’État, rapporte le même média.

Une fois arrivé sur place, le bataillon de l’armée malienne reconstituée a pris position dans le camp communément appelé « camp NO1 » de Kidal. Situé à l’entrée de la ville, sur la gauche, il s’agit du camp traditionnel de l’armée malienne. C’est notamment de là qu’elle avait été délogée, en 2014, peu après une visite mouvementée de l’ancien Premier ministre malien Mousa Mara, précise la même source.

Deux tiers des militaires de retour sont d’anciens combattants, et de nombreux gestes de solidarité entre adversaires d’hier ont eu lieu, selon des témoins. Des turbans ont par exemple été offerts à des militaires venant du Sud, et qui découvraient pour la première fois cette ville.

Plus de 200 Casques bleus ont escorté les forces armées maliennes reconstituées et des avions de l’ONU étaient déployés dans le ciel pour la surveillance, indique encore RFI.

Lundi, un convoi d’environ 300 militaires avait pris le départ de Gao pour cette ville du nord-est du pays, note le média français, précisant qu’il s’agit d’un retour pacifique, conforme à l’accord de paix d’Alger.

En dehors de soldats maliens, des ex-rebelles de la CMA et des ex-combattants de groupes armés pro-gouvernementaux faisaient partie de ce convoi, d’où l’appellation « bataillon de l’armée malienne reconstituée ».

L’article 21 de l’accord de paix d’Alger signé en 2015 prévoyait déjà « le redéploiement des forces de défense et de sécurité dans toutes les régions du nord », rappelle la même source.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here