mercredi, octobre 21, 2020

Mauritanie: Des militants dénoncent la dégradation des droits de l’homme

Courrier arabe

L’Observatoire Mauritanien des Droits de l’Homme et de la Démocratie a annoncé que la situation des droits de l’homme au pays se dégradait de plus en plus, affirmant que les autorités étouffaient les libertés individuelles et collectives des citoyens mauritaniens.

L’Observatoire a indiqué,dans un communiqué, que les forces de l’ordre mauritaniennes avaient mené une compagne d’arrestation, ciblant des dizaines d’activistes qui soutenaient les candidats aux élections présidentielles «Kan Hamdou Baba» et «Biram al-Bah Abid», signalant que les arrestations avaient aussi ciblées des immigrés africains, dont les autorités avaient publié les photos, prétendant leur participation aux protestations violentes qui avaient éclatées après l’annonce des résultats présidentiels.

Il a également dénoncé «les violations des libertés individuelles et collectives, et la privation des centaines de milliers de personnes d’exprimer leur opinions en coupant Internet», appelant les autorités à libérer les détenus et à cesser de lancer les menaces contre les citoyens mauritaniens.

La face sombre 

«Des mineurs sont détenus sans que leurs familles ne puissent les voir, et des dizaines de personnes ont disparu dans les centres de police pendant plusieurs jours sans qu’aucune procédure légale ne soit appliquée en leur faveur», a ajouté l’Observatoire Mauritanien en parlant des conditions infligées aux détenus, expliquant que plusieurs d’entre eux avaient été torturés physiquement et mentalement, et notant le contrôle abusif de leur liberté.

Il signala que le pays a été coupé d’Internet afin d’enchaîner la liberté d’expression et de cacher la vérité, notant que pendant plus de 10 jours, il a été plongé dans une période sombre et froide où plusieurs violations ont été commises «à l’abri des regards».

Rappelons à ce sujet que les autorités mauritaniennes sont accusées par l’opposition de combattre la liberté d’expression après la série d’arrestations lancées mardi dernier contre plusieurs activistes et militants.

Dans un pays où les organisations des droits de l’homme et de la discrimination raciale sont poursuivies, les observateurs internationaux affirment que le changement de la situation humanitaire en Mauritanie a encore un long parcours à faire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...