dimanche, janvier 17, 2021

Mauritanie : perquisitions des sièges de l’opposition et une coupure totale de l’Internet

Courrier arabe

La police mauritanienne a perquisitionné les sièges de deux candidats de l’opposition aux présidentielles qui ont contesté les résultats de l’élection et a fermé l’un d’eux.

Le porte parole du candidat Biram Abidi a indiqué: « la police a jeté des bombes lacrymogènes à l’intérieur du bureau du candidat Biram, et a cassé ses vitres et ses portes. Le siège est devenu inutilisable ».

Le ministre mauritanien de l’Intérieur Ahmadou Oueld Abdellah a déclaré que des acteurs extérieurs sont à l’origine des protestations survenues après les élections présidentielles tenues samedi dernier.

Les quatre candidats de l’opposition ont rejeté les résultats accordant la victoire à l’ancien chef d’état-major Mohamed el-Cheikh El-Ghazouani, assurant la nécessité de la tenue d’un second tour, le 6 juillet, entre l’un d’entre eux et le général Ghazouani.

Les partis opposants ont annoncé leur intention de contester par tous les moyens légaux et de manifester pacifiquement pour obtenir leurs revendications. Ils réclament notamment la publication des résultats « bureau par bureau ».

De leur côté, des sources bien informées ont affirmé que le président mauritanien sortant Mohammed Oueld Abdel Aziz a organisé une réunion restreinte de sécurité à laquelle a assisté les ministres de Défense et de l’Intérieur ainsi que les chefs des organismes sécuritaires et militaires.

Une réunion qui vise à redresser la situation sécuritaire du pays vu les perturbations survenues après les élections. La réunion à abouti à des décisions de renforcer le déploiement des forces de sécurité et des éléments de l’armée dans les grandes artères de la capitale Nouakchott, outre la coupure du réseau Internet dans toutes les régions du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos