vendredi, août 7, 2020

Mort de George Floyd: un autre ancien policier libéré

Comme un symbole. Pour Tou Thao, le jour de l’indépendance fut aussi celui de la liberté. Samedi 4 juillet, alors que les Etats-Unis célébraient la fête nationale dans un pays divisé et ravagé par la pandémie de Covid-19, l’ancien policier de Minneapolis (Minnesota) impliqué dans la mort de George Floyd le 25 mai est sorti de prison.

Cet Américain d’origine asiatique âgé de 33 ans a payé sa caution de 750 000 dollars et a quitté la prison du comté de Hennepin en fin de matinée, comme l’ont rapporté plusieurs médias américains dont CBS et le Star Tribune. Il est le troisième policier inculpé dans cette affaire à être remis en liberté sous caution, après Thomas Lane et Alexander Kueng. Derek Chauvin, l’ex-officier accusé d’avoir tué l’Afro-Américain de 46 ans en lui écrasant la nuque avec son genou pendant 7 minutes et 46 secondes, est le dernier des quatre à se trouver en détention.

Immobilisme et silence pendant l’interpellation

Inculpé de complicité de meurtre au deuxième degré et d’homicide involontaire coupable, Tou Thao encourt 40 ans de prison, comme les quatre ex-flics mis en cause. Il se voit reprocher principalement son immobilisme et son silence pendant l’interpellation fatale à George Floyd.

Entré au département de police de Minneapolis en 2008, cet ancien magasinier et agent de sécurité avait fait les frais de restrictions budgétaires un an plus tard. Rappelé en 2012, il était devenu officier. Un officier dûment formé aux risques d’asphyxie liés à certaines techniques d’immobilisation, comme l’a confirmé le patron de la police de Minneapolis.

Lors de la comparution des quatre accusés lundi dernier devant le tribunal de district du comté de Hennepin, l’avocat de Tou Thao a annoncé son intention de demander le dépaysement du procès. Robert Paule a également sollicité que les caméras puissent couvrir les audiences qui pourraient débuter en mars 2021. En attendant, son client est appelé à comparaître en compagnie de Derek Chauvin à une prochaine audience le 11 septembre. Une autre date symbolique.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Le Congrès américain enquête sur une vente d’armes suspecte conclue avec l’Arabie saoudite

Des anciens responsables américains ont accusé l’administration du président Donald Trump de conclure un accord suspect de 8,1 milliards de dollars pour vendre les...

Le Qatar tend la main au Liban et se tient à ses côtés

Le ministre qatari des Affaires étrangères, le cheikh Mohamed ben Abderrahman al-Thani, a affirmé, lors d'un appel téléphonique avec son homologue libanais, Charbel Wehbé,...

Covid-19 / France : une augmentation sans précédent depuis le 30 mai

C’est une augmentation sans précédent depuis le 30 mai. La France a recensé 1 695 nouvelles contaminations au coronavirus en vingt-quatre heures, a annoncé mercredi 5 août la direction...

Greenpeace condamne l’activation du réacteur nucléaire aux Emirats arabes unis

L’organisation internationale de protection de l’environnement, Greenpeace, a condamné l’activation de la première unité des réacteurs nucléaire Baraka aux Emirats arabes unis (EAU), mettant...

Covid-19 : la pandémie s’accélère dans le monde, les mesures de prévention se multiplient

Des flambées de contaminations ont été observées dans plusieurs pays aux quatre coins du monde en cette période de vacances estivales. Particulièrement touchée, l'Europe multiplie les...