mercredi, octobre 28, 2020

Mouvement des Parapluies: À Hongkong, la manifestation vire à l’affrontement avec la police

Ce mercredi 12 juin à Hong Kong, de violents affrontements ont opposé des policiers à des manifestants qui tentaient de faire irruption dans le Parlement de la ville. Des dizaines de milliers de protestataires s’opposent toujours à un projet du gouvernement d’autoriser les extraditions vers la Chine continentale. La cheffe de l’exécutif dénonce des « émeutes organisées ».

Dans le quartier d’Admiralty, la police a plusieurs fois tenté de disperser les manifestants avec des gaz lacrymogènes et des gaz au poivre et, sur place, la situation est toujours très tendue. C’est tout à fait chaotique et personne n’a l’air de savoir où cela va mener. Il s’agit évidemment d’une situation très différente, diamétralement opposée à celle du dimanche 9 juin quand un million de personnes paisibles et pacifistes réclamaient l’abandon de ce projet de loi. Tous étaient alors habillés en blanc et très calmes. Alors qu’ici, tout le monde est en noir, avec des masques de plongée, des casques sur la tête et des chiffons.

Un service d’ordre improvisé s’est organisé et distribue un peu partout à qui en a besoin des bouteilles d’eau, des médicaments pour soigner les manifestants blessés. Mais plusieurs personnes ont parlé de moments particulièrement violents, notamment à l’intérieur du Parlement. Ils ont vu plusieurs personnes sortir ensanglantées.

Grande confusion

Il y a donc énormément de confusion. Une personne aurait perdu un œil. En fin de journée (18h30, heure locale), le Parlement a annoncé qu’il serait à nouveau ouvert, même si le président a dit que ce ne serait pas ce soir que la session commencerait. On voit en effet mal comment – dans une tension pareille, et avec un tel chaos – les parlementaires, même s’ils peuvent physiquement arriver au Parlement, pourraient faire leur travail correctement.

Un monde vraiment impressionnant, beaucoup de jeunes, très calmes alors que les Hongkongais sont assez volubiles. Les gens parlent très peu, s’observent, observent la situation […] C’est une ambiance très lourde, ils sont très bien organisés, ils ont des masques […] J’ai vu également des policiers un peu en retrait, avec des protections, assez tendus. On voyait qu’ils étaient en train de se préparer à l’éventualité d’une intervention.

SourceRFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Libye : Détails de l’accord signé entre le Qatar et le gouvernement d’union nationale (GNA)

L’accord sécuritaire signé entre le Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) et le Qatar s’est intéressé à plusieurs domaines, notamment ceux liés à la lutte...

France: le nombre de décès dus à la Covid-19 a doublé en 24h

Alors que lundi la France avait déjà enregistré le nombre de décès journalier le plus élevé depuis avril -258 morts-, ce mardi il a...

L’Iran renforce sa défense aérienne à la frontière avec l’Azerbaïdjan et l’Arménie

L'armée iranienne a annoncé mardi le renforcement des unités des Forces aériennes dans le nord-ouest du pays, suite à l'escalade des tensions dans la région du Haut-Karabakh, en Azerbaïdjan. Selon le commandant général de la défense...

Accord de normalisation : Des négociations entre Israël et 5 pays arabes à l’issue...

Le ministre israélien des Renseignements, Eli Cohen, a déclaré que des négociations entre Tel Aviv et 5 pays arabes seront intensifiées en vue de normaliser les relations. C'est ce qui...

Le Qatar et le gouvernement libyen signent un accord sécuritaire, dénoncé par les milices...

Le Qatar et le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA) ont signé lundi, un accord sécuritaire, au moment où les milices de Khalifa Haftar dénoncent «des...