samedi, mai 28, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Myanmar: le bilan des morts dans les manifestations anti-coup d’État s’est alourdi à 714

Le bilan des morts dans les manifestations anti-coup d’État au Myanmar s’est alourdi à 714, depuis le début du mois de février.

Ce chiffre a été confirmé dans un communiqué, publié mardi, par l’Association d’assistance aux prisonniers politiques au Myanmar (indépendante).

L’Association a déclaré que le bilan s’est alourdi à 714 morts, après l’enregistrement de nouvelles victimes tombées sous les balles des forces de l’ordre lors des manifestations anti-coup d’État, dont un muezzin retrouvé pendu, les mains ligotées derrière le dos, dans une mosquée de la ville de Tamu (nord-ouest), près de la frontière avec l’Inde.

Elle a également accusé « l’armée du Myanmar de provoquer des conflits religieux avec ce genre de crime, car cela fait partie de sa stratégie militaire ».

« Le nombre total de détenus a atteint 3054 dont 66 ont été condamnés, tandis que des mandats d’arrêt ont été émis contre au moins 717 autres personnes », a fait savoir l’Association d’assistance aux prisonniers politiques au Myanmar.

Les manifestations quotidiennes se poursuivent dans les villes du Myanmar pour exiger le rétablissement de la démocratie, malgré les menaces du Conseil militaire, lequel a mis en garde les manifestants la semaine dernière, que les tirs à balles réelles des forces de l’ordre viseraient la tête et le dos si les manifestations se poursuivaient.

Un rapport de l’organisation internationale « Human Rights Watch », publié récemment, a indiqué que l’armée du Myanmar avait fait disparaître, de force, des centaines de personnes, dont des politiciens, des responsables électoraux, des journalistes, des militants et des manifestants.

Le 1er février à l’aube, des commandants de l’armée au Myanmar ont perpétré un coup d’État militaire, suivi de l’arrestation de hauts responsables du pays, dont le Président, Win Myint, et la présidente du Conseil d’État, Aung San Suu Kyi.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos