mercredi, octobre 21, 2020

Nucléaire: la France, la GB et l’Allemagne déclenchent une procédure contre l’Iran

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont appelé l’Iran à respecter « ses engagements » dans le cadre de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, dans une déclaration commune publiée mardi alors que les relations entre l’Iran et les Etats-Unis se sont récemment dégradées.

Les trois pays ont rappelé qu’ils partagent avec leurs partenaires européens « des intérêts fondamentaux de sécurité commune », parmi lesquels celui « de faire respecter le régime de non-prolifération nucléaire et de veiller à ce que l’Iran ne puisse jamais acquérir l’arme nucléaire ».

« Le Plan d’action global commun (JCPoA) joue un rôle essentiel à cet égard (…) et nous avons négocié le JCPoA avec la conviction qu’il contribuerait de façon décisive à renforcer la confiance dans la nature exclusivement pacifique du programme nucléaire de l’Iran, ainsi qu’à la paix et la sécurité internationales », a ajouté le trio, réaffirmant ses « regrets » et « préoccupations » à la suite de la décision des Etats-Unis de se retirer du JCPoA et d’imposer à nouveau des sanctions contre l’Iran.

Suite à l’annonce par l’Iran, en mai 2019, qu’il cesserait de respecter certains de ses engagements au titre du JCPoA, les trois pays ont rappelé avoir cherché « à le persuader de changer d’orientation (…) soutenant les efforts diplomatiques tels que l’initiative de la France visant à amener l’Iran et les Etats-Unis à la table des négociations pour aboutir à une solution globale négociée ».

Or, les actions de l’Iran « ne sont pas conformes aux dispositions de l’accord sur le nucléaire et ont des implications de plus en plus graves et irréversibles en matière de prolifération », ont déploré les trois pays, ajoutant « qu’au lieu de faire marche arrière, l’Iran a choisi de restreindre encore davantage la mise en œuvre des dispositions du JCPoA et a annoncé le 5 janvier qu’il ne respecterait plus ‘le dernier élément essentiel des limites posées par l’Accord, à savoir la limitation du nombre de centrifugeuses’ et que son programme nucléaire ‘ne serait plus soumis à aucune limite opérationnelle’, s’agissant notamment de l’enrichissement et des activités qui y sont liées ».

Les trois pays européens ont expliqué « ne plus avoir d’autres choix, étant donné les mesures prises par l’Iran (…) que de saisir la Commission conjointe dans le cadre du mécanisme de règlement des différends, conformément aux dispositions du paragraphe 36 du JCPoA. »

Ils ont précisé ne pas rejoindre « la campagne visant à exercer une pression maximale contre l’Iran ». « Nous agissons en toute bonne foi avec l’objectif primordial de préserver l’accord et dans l’espoir sincère de trouver une solution pour sortir de l’impasse par le biais d’un dialogue diplomatique constructif, tout en restant dans son cadre. Nous espérons ramener l’Iran au plein respect de ses engagements au titre du JCPoA », ont-ils indiqué, réaffirmant « leur attachement au JCPoA et leur détermination à œuvrer avec toutes les parties prenantes à le préserver ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...