lundi, novembre 29, 2021

Les Émirats arabes unis ont espionné les conversations entre Michelle Obama et cheikha Moza, révèle le New York Times

Courrier arabe

Le journal américain, The New York Times (NYT), a raconté que «les Émirats arabes unis (EAU) avaient espionné des messages électroniques envoyés entre Michelle Obama et la cheikha Moza bent Nacer, la mère de l’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, en 2015», précisant les détails de l’affaire.

Le journal a publié un rapport détaillé, sur la guerre cybernautique, que les EAU avaient menée. Il signala que «des compagnies émiraties s’étaient servies d’analystes et d’anciens employés à la CIA, pour former une unité d’espionnage».

«Plus de 20 analystes furent chargés d’espionner la famille royale du Qatar, plusieurs responsables à la FIFA et des opposants du régime émirati», avait-il indiqué.

«Les États-Unis sont menacés, dans le domaine»  

Selon le NYT, «Washington risque de perdre le contrôle du domaine de l’espionnage cybernautique, vu que les experts américains se déplacent vers l’étranger et travaillent sur des affaires qui pourront nuire aux États-Unis».

Pour détailler l’affaire, le journal s’est entretenu avec l’analyste américain, David Evenden, un ancien agent de la CIA et qui travaillé pour une des compagnies émiraties.

Evenden raconta avoir été attiré, ainsi que 20 autres de ses semblables par des offres alléchants, allant d’une vie sans impôts au Golfe, à un salaire 4 fois plus élevé que ce qu’ils avaient  aux États-Unis.

«On nous a fait comprendre que notre travail sera une extension de la guerre que les États-Unis mènent contre le terrorisme», avait-il raconté.

Il ajouta : «En 2014, nous avons commencé à traquer les cellules terroristes au Golfe, au moment où l’organisation de l’Etat islamique avait mis les deux villes irakiennes de Mossol et de Tikrit sous embargo. Notre travail consistait à espionner les communications des membres de l’organisation».

Il continue : «J’ai participé à un projet, pour prouver que le Qatar, le voisin des EAU, finançait le groupe des Frères musulmans, j’ai expliqué à mes supérieurs que le seul moyen pour y parvenir, était l’espionnage électronique, et on a obtenu le feu vert pour avancer dans l’affaire».

«Dès lors, mon équipe a rapidement commencé à espionner les ennemis des EAU, dans le monde entier. Mes supérieurs voulaient savoir leurs mouvements et ce qu’ils disent, en nous faisant comprendre que notre travail faisait partie de la guerre que les États-Unis menaient contre le terrorisme», avait-il détaillé.

Il affirma cependant : «Toutes les justifications se sont dissipées, lorsque les messages de la première dame des États-Unis, Michelle Obama et de la cheikha Moza nous sommes tombés sous les mains».

«À l’époque, cheikha Moza avait invité Michelle Obama pour participer au sommet éducatif que Doha organise chaque année. La première dame des États-Unis prévoyait de lancer son projet «Laissez les filles bénéficier d’une éducation», et elle contactait constamment cheikha Moza», avait-il poursuivi.

Il précisa : «C’est à ce moment que je me suis dit «on ne doit pas cibler ces gens-là»», affirmant «avoir quitté les EAU pour retourner aux États-Unis, où il raconta tous les détails aux agents du FBI».

Le journal indique ainsi que David Evenden avait mis en garde plusieurs de ses camarades contre les offres émiratis, leur affirmant qu’il ne s’agissait pas de ce qu’ils pensent être.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos