dimanche, juin 13, 2021

Palestine : Le bilan des victimes palestiniennes de l’attaque israélienne s’alourdit

Dix Palestiniens ont été blessés, à l’aube de ce dimanche, lors d’affrontements entre des jeunes Palestiniens et les forces d’occupation israélienne dans l’esplanade de la mosquée Al-Aqsa, au centre de Jérusalem occupée, portant le bilan des victimes à cent blessés.

Les forces d’occupation israéliennes ont également pris d’assaut les cours de la mosquée Al-Aqsa de manière intensive, après le déclenchement des heurts, selon le correspondant de l’Agence Anadolu.

Le Croissant-Rouge palestinien (non gouvernemental) a fait état de 10 blessés lors des affrontements qui ont eu lieu à l’intérieur de la mosquée, à l’aube d’aujourd’hui.

L’organisation a indiqué que l’un des blessés avait été transporté à l’hôpital, après avoir été touché à la bouche par une balle en caoutchouc.

La société du Croissant-Rouge a fait savoir que les autres blessés avaient été traités sur le terrain, et que cinq d’entre eux avaient été touchés par des balles en caoutchouc au niveau de la tête et quatre autres touchés par le même type de munition au niveau des pieds et des mains.

Le correspondant de l’Agence Anadolu a déclaré : « Des dizaines de milliers de fidèles ont exécuté la prière de l’aube, puis des milliers d’entre eux se sont rassemblés près de la salle de prière Al-Qibli et ont scandé des slogans condamnant l’occupation ».

Selon le correspondant, les affrontements avaient commencé à la porte des Lions (Bab al-Asbat) et se sont étendus à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa, où les soldats de l’occupation israélienne ont tiré des balles en caoutchouc, des gaz lacrymogènes et des bombes sonores, et ont pris d’assaut à grand renfort les cours de la mosquée.

Plus tôt, dans la nuit du samedi, 90 Palestiniens avaient été blessés lors de violents affrontements dans la zone de « Bab al-Amoud », l’une des portes de la mosquée Al-Aqsa, et 16 d’entre eux avaient été transportés à l’hôpital.

Le Croissant-Rouge palestinien a fait savoir qu’un bébé d’un an comptait parmi les blessés, en plus de 5 autres enfants et d’un ambulancier paramédical.

La société nationale palestinienne a déclaré que « la plupart des blessures ont été causées par des balles en caoutchouc, par des tirs directs de grenades sonores et par des matraquages ».

La même source a indiqué que parmi les victimes se trouvaient un père de famille qui avait été blessé, et 4 de ses enfants atteints d’une peur panique, à la suite des tirs directs de grenades sonores contre eux, par les forces d’occupation israéliennes.

Plus de 90 000 personnes ont célébré Laylat al-Qadr, dans la nuit du samedi, à la mosquée Al-Aqsa, selon le Département des dotations islamiques, et ce, malgré les restrictions israéliennes.

Depuis le début du Ramadan, la ville de Jérusalem a été le théâtre d’attaques de la part des forces de police et des colons israéliens, en particulier dans les quartiers « Bab al-Amoud » et « Sheikh Jarrah ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos