lundi, octobre 25, 2021

Pour des raisons humanitaires, Washington censure les aides militaires envoyées au Caire  

Courrier arabe

Des sources américaines ont raconté que «Washington avait censuré une partie des subventions militaires qu’elle présente chaque année au Caire, et ce pour de raisons liées à la situation des droits de l’homme».

Le site Politico a rapporté lundi, selon un responsable américain : «L’administration américaine a décidé de réduire les aides militaires qu’elle offre au Caire, pour des peurs liées à la situation des droits de l’homme en Égypte».

Il avait affirmé que «Washington envisageait de mettre des conditions d’utilisation avant de présenter l’argent aux Égyptiens».

Le joker ne va pas intervenir 

Le responsable a aussi affirmé que «le Secrétaire d’État des États-Unis, Antony Blinken, ne comptait faire appel à la clause qui lui accorde le droit d’envoyer les aides au Caire, sans censures».

Selon lui, «L’administration américaine prévoit d’envoyer au Caire, 170 millions de dollars, du total des 300 millions de dollars habituels», précisant que «le reste de la somme (130 millions de dollars) sera censuré jusqu’à ce que le gouvernement égyptien se plie aux conditions qui seront définies ultérieurement, dans le domaine des droits de l’homme».

Al-Sissi s’est placé des gades fous

Par ailleurs, le site indique que «les chances de la mise en œuvre du projet de censure étaient très faibles», signalant que «le président égyptien, Abdel Fatah al-Sissi avait trouvé des moyens pour rendre service à Washington».

Il nota : «L’Égypte collabore avec les États-Unis dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, il travaille pour conserver la paix avec Israël, et a aidé à la médiation de Gaza, entre Israël et le Hamas, qui a permis au cessez-le-feu de voir le jour».

Il ajouta : «Al-Sissi a été le premier responsable égyptien (depuis une décennie) à avoir rencontré le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, à Charm el-Cheikh», signalant que «cette initiative pouvait plaire à Washington».

Il est à signaler que Washington offre, chaque année au Caire, des aides militaires estimées à 1,3 milliard de dollars. Cependant le Congrès a placé des conditions liées au respect des droits de l’homme, et a exigé la censure de 300 millions de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos