mercredi, avril 14, 2021

«Pour entrer en Libye, Haftar oblige des Libyens et des étrangers à payer des taxes», déclare Burkan al-Ghadab

Courrier arabe

Le centre informationnel de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) a déclaré que «le Comité de l’investissement militaire -se trouvant sous les ordres de Khalifa Haftar- imposait illégalement des taxes aux citoyens libyens et étrangers, pour leur permettre d’entrer en Libye à travers les points de passage terrestres».

Lors d’un communiqué, publié, mardi, sur sa page officielle, le centre a indiqué «avoir publié deux documents secrets révélant la domination du Comité d’investissement militaire (une des branches économiques des milices de Haftar)».

«Cette institution s’est emparée des terres et des propriétés appartenant à l’Etat libyen», avait signalé le communiqué, en précisant que «des tentations furent également entreprises pour prendre possession, de façon illégale, des actions attribués aux projets agricoles et des sites d’investissements».

Burkan al-Ghadab rappela «avoir révélé, en mars 2019, des informations et des rapports, pour indiquer que le dispositif de l’investissement militaire contrôlé par Khalifa Haftar, avait signé des accords avec l’Union nationale des institutions de la pêche italienne, pour autoriser les pêcheurs italiennes à pêcher dans les eaux régionales libyennes, et leur assurer la protection, en échange de 10 mille euros par mois, pendant 5 ans».

Il rappela «s’être basé aussi sur le rapport réalisé par le journal français le Monde, «Comment Haftar a contrôlé l’économie de la Cyrénaïque, en Libye» et qui avait mis la lumière sur la manière dont Haftar s’est emparé des zones stratégiques de l’est libyen, pour s’assurer de nouvelles sources de revenus».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos