Qatar dénonce le soutien d’Abou Dhabi à Haftar et prévient d’une crise en Libye

Courrier arabe

Le Qatar a mis en garde contre l’insécurité en Libye et le risque du « retour au chaos », dans le contexte de l’escalade militaire à l’ouest du pays où les milices armées du maréchal khalifa Haftar cherchent à s’emparer de la capitale Tripoli, actuellement sous le contrôle du gouvernement d’union nationale.

Le ministère Qatari des Affaires étrangères a déclaré, dans un communiqué, que « Le Qatar suit avec inquiétude la dernière escalade militaire en Libye et met en garde contre les troubles et l’insécurité qui règnent à l’ouest du pays ».

Par ailleurs, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Qatari, Lulwa Al-Khater, a accusé les Émirats arabes unis de « soutenir » les forces du maréchal Khalifa Haftar qui avait entrepris un mouvement militaire massif pour prendre le contrôle de Tripoli, la capitale libyenne.

« Nous sommes surpris par la participation des Émirats Arabes Unis à la déclaration publiée par la France, l’Italie, la Grande-Bretagne et l’Amérique, alors qu’Abou Dhabi soutient les forces de Haftar sur terrain », a-t-elle déclaré à lala chaîne de télévision Al Jazeera.

Al-Khater a lancé un appel aux pays participant à « la déclaration des cinq partis » afin d’assumer leur rôle et d’arrêter les forces de Haftar, soulignant que leur silence annonce la détérioration de la situation dans l’ouest libyen et de la sécurité régionale.

Elle a souligné la nécessité de mettre toutes les parties en Libye sur la table des négociations et de défendre les intérêts du peuple libyen.

Sachant que les initiatives internationales dirigées par des pays occidentaux immergés dans les affaires libyennes, en particulier l’Italie, n’avaient jamais permis de rapprocher Haftar du gouvernement de l’union nationale.

On espère que la conférence des 14 et 16 avril, tenue par les Nations Unies, dans la ville de Ghadamès, pourra aboutir à un dialogue où le conflit sur la légitimité et l’autorité du pays pourra enfin être réglé.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here