7.4 C
New York
lundi, décembre 4, 2023

Buy now

spot_img

Quel est le rôle émirati dans l’assassinat du Palestinien au Yémen ?  

Courrier arabe

La famille d’un citoyen palestinien assassiné au Yémen a déclaré que des hommes armés avaient enlevé leur fils, Salim Ahmed Maarouf, lorsque le bus qu’il avait pris était passé par un barrage de sécurité à «Marib», dimanche dernier, avant que son cadavre ne soit retrouvé vendredi matin.

Le rapport médical primaire affirme qu’aucune trace de balles n’a été détectée, mais il déclare que le corps indiquait des signes de torture, estimant que la victime a été tuée sous la torture violente alors qu’on enquêtait avec lui.

Pour sa part, le frère de la victime a déclaré au site «al-Jazeera.net», que son frère vivait au Yémen depuis 15 ans, notant qu’il travaillait pour le bureau du mouvement de résistance palestinien, Hamas, à Sanaa, en affirmant que Salim entretenait de bonnes relations avec les yéménites, et qu’il n’avait jamais eu d’ennemis.

Et alors que des rapports israéliens avaient signalé que les espions émiratis avaient une main dans cette affaire, le frère de Salim souligna que sa famille et le mouvement du Hamas attendaient les résultats finals des rapports, sans rien ajouter au sujet de leurs projets à venir.

Mort ou assassinat ?

Par ailleurs, le mouvement du Hamas a lancé un communiqué proclamant les autorités yéménites à ouvrir, au plus vite possible, une enquête sur l’incident, et à présenter les coupables à la justice.

Et bien que Hamas s’était limité au mot «mort», et n’avait pas mentionné «assassinat», les activistes palestiniens ont affirmé sur les réseaux que «la victime a été tué sous la torture, par des membres des services de renseignements secrets émiratis qui l’avaient enlevé».

Activistes, et militants avaient affiché plusieurs publications, où ils se sont demandé «qui a tué Salim, et si on l’avait tué, seulement parce qu’il était de nationalité palestinienne», appelant les responsables au Yémen à ouvrir une enquête transparente pour identifier les coupables et les punir.

Salim Ahmed Maarouf résidait au Yémen depuis plus de 15 ans, et se préparait à présenter son magistère en «Charia et droit islamique» dans une université yéménite, et alors que sa dernière visite à Gaza remonte à 8 ans de cela, ses proches affirment qu’ils avaient essayé de le persuader de retourner au pays depuis les troubles à Sanaa, mais il refusait toujours.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Les enfants du Yémen, des jeunes combattants écrasés sur les premières lignes du front

Plusieurs rapports internationaux ont indiqué que «les enfants du Yémen, recrutés pour combattre aux côtés des groupes armés, se font envoyés sur les premières...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Yémen: la vie de 40 mille personnes atteintes d’anémie est en danger à cause du manque de médicaments

Le groupe yéménite houthi a annoncé ce jeudi que la vie de 40 000 personnes atteintes d'anémie falciforme, dans les zones qu’il contrôle, était...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici