mardi, juin 15, 2021

Rapport : «Les milices de Haftar auraient utilisé des missiles antichars iraniens»

Courrier arabe

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a présenté un rapport au Conseil de sécurité, indiquant que «des rapports des services de renseignement israéliens affirmèrent que les milices du général à la retraite, Khalifa Haftar, en Libye, utilisaient des missiles antichars iraniens».

Lors de son rapport semestriel, Guterres, signala qu’ «Israël accusait l’Iran d’avoir violé les sanctions imposées en Libye, en offrant des missiles guidés antichar, à Khalifa Haftar».

Le rapport a analysé des photos prises en Libye, et affirma «qu’elles démontraient clairement 4 missiles antichars, ayant des spécificités identiques à celles des antichars fabriqué en Iran».

Guterres explique que «son rapport s’est basé sur l’analyse des photos présentées, et qui ont prouvé le lien entre les spécificités de certains missiles trouvés en Libye avec certains antichars iraniens, bien que les armes ne portaient aucune date de production».

Il signala qu’«Israël indiqua que les photos avaient été prises en novembre 2019 et que les armes avaient été utilisées par les milices liées à Khalifa Haftar, qui mène une guerre en Libye, contre les forces du Gouvernement d’union nationale (GNA)».

Sur ce, il importe de signaler que, selon des observateurs, «Khalifa Haftar est connu pour être soutenu par les Emirats arabes unis, l’Égypte et la France», et redoutent que «la possible implication de l’Iran risque d’aggraver encore plus la situation du pays fragilisé par les interventions étrangères».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos