mercredi, juillet 28, 2021

Rohani affirme que les sanctions américaines sont incompatibles avec les décisions du CS et de la CIJ

Le président iranien Hassan Rohani a déclaré, lundi, que les sanctions imposées à son pays par l’Administration américaine sont contraires aux décisions de la Cour internationale de Justice (CIJ) et du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le président iranien prononçait une allocution au cours d’une réception accordée, lundi, aux missions diplomatiques et ambassadeurs des pays accrédités à Téhéran.

Rohani a déclaré: « Les mesures prises par Washington sont contraires aux décisions de la Cour internationale de Justice et du Conseil de sécurité ».

Il a ajouté que la pression américaine exercée sur l’Iran, qui s’acharne depuis 20 mois, s’accroit de jour en jour.

Il a, cependant, estimé que l’évolution positive de l’économie iranienne depuis 8 mois a permis de surmonter l’impact de ces sanctions.

Rohani a souligné que l’Iran vise à libérer le monde de la violence, soulignant que son pays a annoncé dans ce contexte un Plan de paix dans le détroit d’Ormuz en 2019.

Au mois de mai 2018, Washington s’était retiré de l’Accord nucléaire conclu de 2015 entre l’Iran et le groupe 5 + 1, qui comprend la Russie, le Royaume-Uni, la Chine, les États-Unis, la France et l’Allemagne, et a infligé des sanctions économiques à Téhéran.

L’accord prévoit l’engagement de Téhéran à abandonner, pour une période d’au moins 10 ans, des parties vitales de son programme nucléaire, et à le restreindre de manière significative, dans le but de l’empêcher d’acquérir la capacité à développer des armes nucléaires, en échange de la levée des sanctions qui lui sont imposées.

En réponse à quoi, l’Iran a pris des mesures graduelles qui ont pris fin le 5 janvier, en suspendant toutes ses obligations en vertu dudit accord.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos