dimanche, avril 11, 2021

Saraqeb: 170 mille civils contraints de se déplacer vers la frontière turque

Près de 20 mille civils syriens ont été contraints de se déplacer vers des zones proches de la frontière turque au cours des dernières 48 heures, à cause des attaques du Régime syrien et de ses alliés sur Idleb.

C’est ce qui ressort de la déclaration de Mohamed Hallaj, directeur de la Coordination des interventions en Syrie, accordée lundi à Anadolu.

Hallaj a ajouté que depuis le début du mois de novembre dernier jusqu’aujourd’hui, le nombre des civils syriens fuyant les attaques aériennes sur leurs zones a atteint 284 mille personnes.

Il a souligné que « près de 20 mille civils ont été contraints de se déplacer vers des zones proches de la frontière turque au cours des dernières 48 heures malgré l’arrêt des frappes aériennes sur Idleb après les pourparlers d’une délégation turque à Moscou, dirigée par le ministre adjoint des Affaires étrangères Sedat Önal, le 23 décembre ».

Le responsable a également noté que si les attaques s’intensifiaient de nouveau, il y aurait une nouvelle vague de migration dans la région de Jabal Al-Zawiya, au sud d’Idleb.

Hallaj a souligné que des milliers de civils ont du mal à trouver un abri en raison du manque d’aide et d’espace pour construire de nouvelles tentes et mettre en place leurs infrastructures.

Il a déclaré que les inondations causées par de fortes pluies ont endommagé les camps.

Par ailleurs, il a souligné que des milliers de déplacés fuyant les frappes aériennes du régime et de la Russie sont devenus des sans-abris, attendant une aide urgente.

En mai 2017, la Turquie, la Russie et l’Iran ont annoncé qu’ils étaient parvenus à un accord pour l’établissement d’une » zone de désescalade » à Idleb, dans le cadre des réunions d’Astana sur les affaires syriennes.

Cependant, les forces du régime et leurs partisans continuent de lancer des attaques dans la région, malgré l’accord conclu entre la Turquie et la Russie le 17 septembre 2018, dans la ville russe de Sotchi, pour appuyer la désescalade.

SourceTRT

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos