Soudan : AL-Burhan s’adresse au peuple qui refuse de l’écouter

Courrier arabe

Le président du Conseil militaire soudanais, le général Abdelfattah Al-Borhan, s’est adressé, aujourd’hui, aux citoyens soudanais, dans un communiqué diffusé à la chaîne nationale soudanaise, pour annoncer les mesures que le Conseil avait l’intention de prendre.

Abdelfattah Al-Burhan a commencé par annoncer l’annulation de l’état d’urgence et du couvre-feu dans toutes les régions du pays, ainsi que le relâchement de tous ceux qui ont été détenus durant les manifestations sous les ordres de l’ancien régime et a tenu à affirmer le maintien du cessez-le-feu dans tout le territoire du Soudan.

Il a aussi invité tous les groupes de la société soudanaise à établir un dialogue national, affirmant que le Conseil militaire assurera la transition vers un gouvernement civil dans une période maximale de deux ans et que « sa mission » sera de veiller à construire un « climat politique favorable qui facilitera la transition du pouvoir ».

Al-Burhan, à la fin de son communiqué, a appelé les jeunes manifestants à retourner à la vie normale et à participer à la reconstruction d’un nouveau Soudan en leur faisant la promesse de traquer et de juger tous les responsables de la corruption au pays.

Un appel tombé à l’eau car aussitôt après la fin de l’annonce, l’Association des professionnels soudanais (APS) a lancé, à son tour, un appel aux citoyens pour continuer les protestations dans toutes les régions du pays.

L’APS affirme que « la continuité des protestations assurera la protection de la révolution », pour ce qui exprime un refus total des nouvelles propositions des gouverneurs, les soudanais sont décidés à tenir tête et à maintenir les manifestations jusqu’à ce que leurs volontés soient exécutées.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here