26.6 C
New York
lundi, juillet 22, 2024

Buy now

spot_img

Soudan : L’accord soulage le monde et pousse Hemeti a expliqué l’état des subventions saoudiennes et émiraties  

Courrier arabe

Suite à l’annonce de la conclusion de l’accord entre les deux parties soudanaises au sujet de la gestion de la phase transitionnelle au pays, les réactions arabes et internationales se sont succédées, exprimant le soulagement de la résolution politique du conflit, dans un temps où le vice-président du Conseil militaire transitionnel (CMT) a expliqué l’état des subventions offertes à Khartoum par les Émirats arabe unis (EAU) et l’Arabie saoudite.

Du côté arabe, le secrétaire général du Conseil Coopératif des pays du Golfe (GCC), Abdellatif al-Zayani, a salué vendredi l’accord signé entre le CMT et le mouvement contestataire des Forces de la Liberté et du Changement (FLC), estimant qu’il représente un point essentiel dans une phase cruciale de l’histoire du pays.

Aussi, l’Arabie saoudite, et le ministère jordanien des Affaires étrangères ont exprimé leur joie, espérant que l’accord permettra de construire une nouvelle ère où règnent la sécurité et la stabilité.

Alors que du côté international, l’Union européenne, la Turquie, le Royaume-Uni et l’Éthiopie  ont déclaré que l’accord de Khartoum était un grand progrès, insistant sur l’importance de son application, et appelant à la formation d’un gouvernement civil au plus vite.

L’argent et la révolution

Dans un autre contexte, «Hemeti», le vice-président du CMT a déclaré que les subventions reçues par Khartoum depuis la destitution du président Omar al-Béchir ont été placées à la Banque centrale soudanaise y compris les aides offertes par l’Arabie saoudite et le EAU.

Insistant sur l’importance de combattre les responsables de la corruption, et la focalisation sur le travail collective pour faire sortir le pays de sa crise, Hemeti signala que «l’argent offert par les Saoudiens et les Émiratis est dans la banque et personne ne s’en est servis jusque-là».

En rappel, les deux pays du Golfe s’étaient accordaient en avril pour offrir 3 milliards de dollars à Khartoum, avec 500 millions comme dépôt à la Banque centrale, et le reste de la somme sous forme de programmes humanitaires pour couvrir les besoins du pays en médicaments, alimentations et carburant.

Une aide économique dont l’opposition soudanaise se méfie, affirmant que les deux pays s’en servent pour comploter une anti-révolution afin d’estomper le mouvement populaire qui proclame une autorité civile démocrate et appelle à l’abolition de la dictature militaire.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici