mardi, mai 24, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Soudan: Les cadeaux étrangers, surtout émiratis, inquiètent les manifestants

Courrier arabe

Alors que la coalition des Forces de la Liberté et du Changement (FLC) tente de camoufler ses peurs concernant la visite d’un comité du Mouvement Populaire à Abu-Dhabi, les voix de la révolution reflètent l’inquiétude des contestants soudanais vis-à-vis des cadeaux étrangers.

Après la chute d’El-Béchir, les pays du Golfe se sont beaucoup enfoncés dans la situation soudanaise, d’abord avec le soutien économique flagrant attribué au Conseil militaire transitionnel soudanais de la part de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis (EAU) et de l’Égypte.

Tayeb Al-Abassi, un membre de l’Assemblée Fédérale de l’Opposition -fusionnée aux FLC-, a déclaré que les EAU ont appelé les chefs des mouvements armées après une demande de l’Arabie saoudite, affirmant que les résultats des négociations n’ont pas encore été communiqués, « les FLC travailleront pour que le comité soit de leur côté une fois de retour à Khartoum », ajouta-t-il.

Au Soudan, la population comme partis politiques attendent avec inquiétude le retour du comité et craignent que des « pots de vin leur ont été versé en échange de vendre la révolution, le pays et la liberté », expriment-ils des observateurs.

Tous conscients du rôle maléfique des pays du Golfe, ils savent que leur implication risque de pousser le pays à retourner en arrière et à reconstituer le scénario du régime déchu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos