mercredi, avril 21, 2021

Soudan: Les militaires accusent et menacent après la visite aux Émirats arabes unis

Courrier arabe

Alors que la contestation se prépare à lancer demain une grève générale, le vice-président du Conseil militaire transitionnel soudanais avait lancé des attaques aux Forces de la Liberté et du Changement (FLC), l’accusant de courir derrière le pouvoir, et promettant de recourir à de nouvelles procédures.

Le général Mohamed Hamdane Dagalo « Hemeti » s’est exprimé cet après-midi et avait déclaré que la FLC adoptait les slogans révolutionnaires comme couverture et que «ses véritables intentions sont désormais visibles», il ajouta que «le but des militaires était de livrer le pouvoir et de retourner à leurs casernes».

Il signalât: «personne n’est plus populaire que nous, cependant nous ne fermons pas les portes du dialogue», expliquant que même après l’impasse des négociations entre les deux parties, ils étaient près à trouver une solution qui garantit la paix au pays.

Précédemment, le porte-parole du Conseil militaire, Chams El-Dine Kabachi avait annoncé, selon l’Agence presse soudanaise, que les militaires comptaient prendre de nouvelles mesures qui protégeront la dignité du pays et du peuple.

Il ajouta que «les négociations avançaient à petits pas, et si la situation continue ainsi, plusieurs options seront envisageables», il expliqua que les militaires ne visaient en aucun cas de prendre le pouvoir du pays, et qu’ils avaient collaboré avec la FLC autant que partenaires des négociations.

Les militaires en tête du pays depuis la destitution d’Omar El-Béchir, avaient promis de céder le pouvoir à un gouvernement civil, et de superviser les élections qui succèderont la phase transitionnelle.

Des promesses tombées à l’eau avec l’impasse des négociations interminables, cependant après les visites extérieures des deux derniers jours, les observateurs estiment que «les militaires manigancent un complot» et redoutent une «trahison sanglante» qui plongera le pays dans une nouvelle crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos