Soudan/présidentielle 2020 : Omar Al-Bachir est désigné candidat

Omar Hassan Ahmad al-Bashir, the president of Sudan, listens to a speech during the opening of the 20th session of The New Partnership for Africa's Development in Addis Ababa, Ethiopia, Jan. 31, 2009. The partnership's primary objective is to eradicate poverty in Africa and bring long-term and sustainable political, economic, and social change to the continent. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Jesse B. Awalt/Released)

Vers un nouveau mandat pour l’indéboulonnable chef d’Etat soudanais ? Le parti au pouvoir au Soudan a désigné Omar Al-Bachir, à la tête du pays depuis vingt-neuf ans, candidat à la présidentielle de 2020, selon l’agence de presse officielle Suna, vendredi 10 août.

Le conseil consultatif (Choura) du parti du congrès national a pris cette décision au cours d’une réunion dans la nuit à Khartoum, selon Suna.

La Constitution limite à deux les mandats

La Constitution soudanaise de 2005 limite pourtant à seulement deux les mandats présidentiels pour une même personne. Or le président soudanais a déjà été réélu en 2011 et 2015 avec 94,5 % des voix. Ces textes devront donc être amendés si M. Al-Bachir se présente à nouveau pour être élu à la tête du pays.

« Nous avons décidé d’engager les démarches nécessaires pour lui permettre de se présenter à la présidentielle de 2020 », a déclaré à la presse le chef du conseil consultatif du parti au pouvoir, Kabashor Koko, sans donner davantage de précisions sur ces démarches. M. Al-Bachir a pris le pouvoir en 1989 après avoir chassé par un coup d’Etat Sadek Al-Mahdi, le dernier premier ministre démocratiquement élu du Soudan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here