mardi, octobre 20, 2020

Sources : «Riyad et Abu Dhabi négocient un soutien militaire pour Haftar auprès d’al-Sissi»

Courrier arabe

Des sources ont affirmé que des communications émirato-saoudienne se sont tenues, ces dernières heures, avec le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi et ses hauts responsables, pour négocier le soutien militaire que le Caire pourra offrir au général libyen à la retraite Khalifa Haftar.

Les sources, tenues à rester anonymes, ont indiqué, au journal électronique «al-Araby al-Jadeed»,  que «les deux pays du Golfe cherchaient à fournir un soutien militaire à Haftar, et avaient organisé des discussions avec les Égyptiens dans ce sens».

Elles signalèrent que «le Caire avait exploité la situation pour mettre des pressions, poussant l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis (EAU) à prolonger la date de retrait des 6 milliards déposés à la Banque centrale égyptienne, en échange de sa collaboration», notant que même un autre dépôt urgent d’un montant de 500 millions de dollars avait été prévu.

L’Égypte, le refuge des milices de Haftar    

Les sources ont également révélé que l’Égypte a accueilli plusieurs blessés des milices de Haftar, tombées lors des dernières opérations, signalant «qu’un hôpital militaire, dans la région de l’ouest, leur avait été réservé».

«Certains avaient besoin d’interventions compliquées, et 3 personnalités militaires émiraties se trouvaient parmi eux», avaient ajouté les sources, en soulignant que les Émiratis assuraient le pilotage des drones et furent blessés lorsque la chambre opérationnelle a été touchée.

Elles ont indiqué que le soutien que «le Caire s’est engagée, durant la période à venir, à offrir un soutien logistique et aérien, en collaboration avec les parties émiraties», précisant qu’il s’agirait de mettre les bases militaires aériennes de l’ouest égyptien à la disposition des aviations émiraties, qui se chargeront de mener des attaques dans les terres libyennes.

Rappelons ainsi que la guerre en Libye a monté d’un cran, depuis quelques jours, après que les forces du Gouvernement d’union nationale, se sont lancées à la conquête des zones de l’ouest.

Le GNA a pu infliger à Haftar de terribles pertes humaines et matérielles, ce qui pousse ses alliés à chercher, à tort et travers, du soutien pour l’aider à reprendre ses positions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...