mardi, juin 22, 2021

Syrie : 10 ans après la révolution, le Qatar dénonce les violations continuelles

Courrier arabe

À l’occasion du 10ème anniversaire de la révolution syrienne, le Qatar a indigné les violences commises à l’encontre des civils syriens et a dénoncé les violations des droits internationaux humanitaires et des droits de l’homme au pays.

Lors de la session générale des Nations unies organisée sur la situation des droits de l’homme en Syrie, la représentante permanente du Qatar auprès des Nations unies, la cheikha Alia Ahmad ben Saif al-Thani, a insisté à rappeler la position fixe de son pays au sujet de la crise syrienne.

«Les violations ont causé la pire crise humanitaire dans le monde… Elles ont accentué le terrorisme et engendré de graves conséquences sur la paix et la sécurité, de la région et du monde», avait-elle déclaré, lors de son discours.

Elle ajouta : «Plus de la moitié du peuple syrien sont aujourd’hui des réfugiés, la Syrie est placée parmi les pays les plus pauvres au monde», regrettant le fait que «les enfants soit la tranche sociale la plus touchée par la crise, car il n’ont vu rien d’autre que la guerre».

Elle a poursuivi : «À l’ombre de cette situation humanitaire catastrophique, le Qatar s’est engagé à respecter ses responsabilités humanitaires, étant parmi les premiers à offrir des aides humanitaires au peuple syrien, dépassant les 2 milliards de dollars de dons».

10 ans après la révolution

La représentante du Qatar signala que «les atrocités commises en Syrie, étaient les plus documentées au monde», soulignant que «l’utilisation des armes chimiques interdites contre les civils furent signalées à plusieurs reprises».

«10 ans après la révolution, il semble clair pour tous que les solutions militaires ne mènent que vers la souffrance et la déstabilisation régionale», avait-elle souligné, en insistant sur le fait qu’«une solution durable imposait une opération politique pour placer les attentes légitimes du peuple syrien et conserver l’unité de la Syrie, sa souveraineté et son indépendance».

La cheikha Alya a renouvelé «le soutien accordé par le Qatar aux efforts du secrétaire général des Nations unies, qui se bat pour tenter de trouver une résolution, à travers une opération politique, suivant l’Annonce de Genève et respectant la décision 2254 du Conseil de sécurité».

Rappelons que depuis mars 2011, une opposition s’est soulevé en Syrie, proclamant la fin d’un régime qui a duré plus de 49 ans et demandant la mise en place d’un Etat démocratique.

Les protestations pacifiques et massives avaient poussé le régime syrien a opté pour la résolution militaire, entraînant la Syrie dans un chemin de violences et de conflits sanguinaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos