vendredi, mai 7, 2021

Syrie: L’ONU appelle à un cessez-le-feu à Idleb

Les Nations Unis ont appelé, lundi, à un cessez-le-feu dans la province d’Idleb dans le nord-ouest de la Syrie, qui est victime de la pire catastrophe humanitaire du XXIe siècle.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public, lundi, par Mark Lowcock, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, et dont Anadolu a eu copie.

« La crise qui se poursuit à Idleb a atteint un palier effrayant », lit-on dans le communiqué.

« La pire catastrophe humanitaire du XXIe siècle ne peut être évitée que si les membres du Conseil de sécurité et les Etats influents ne laissent de côté leurs intérêts personnels et prennent une mesure humanitaire commune », a-t-il encore dit, avant de lancer : « L’unique option demeure le cessez-le-feu ».

Depuis le mois de décembre dernier et jusqu’à aujourd’hui, a-t-il poursuivi, le nombre des réfugiés syriens a atteint, des suites des combats et des attaques, quelque 900 mille personnes, à majorité des femmes et des enfants.

Il a relevé par ailleurs la souffrance subie par les réfugiés dans ce froid, à cause, notamment, de l’incapacité des camps à abriter des nombres supplémentaires de déplacés.

Il a indiqué, aussi, que les attaques à l’aveugle visent, sans distinction aucune, hôpitaux, écoles, lieux de culte et marchés.

En septembre 2018, la Turquie et la Russie sont convenues d’aménager une zone démilitarisée à Idleb ou tous les actes d’hostilités sont prohibés.

Cependant, depuis cette date, plus de 1800 civils ont été tués dans des attaques menées par le Régime syrien et les forces russes en flagrante violation dudit accord.

Plus de 1,7 million de syriens ont été contraints à se déplacer vers des zones proches des frontières turques, pour éviter les attaques intenses lancées tout au long de l’année écoulée.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos