samedi, janvier 16, 2021

The Washington Post: Le soudan risque de tomber dans le scénario égyptien  

Courrier arabe

Deux écrivains au «Washington Post» ont émis des hypothèses au sujet de la situation soudanaise après la conclusion de l’accord, affichant l’histoire classique du printemps arabe où le dictateur tombe alors que ses serviteurs restent à leurs places.

Le journal a publié un article déclarant que «la participation des chefs militaires -avec un historique sanglant- à la transition programmée vers un gouvernement civil, indique que le Soudan s’apprête à suivre le scénario connu depuis 2011 et vécu dans la majorité des pays qui prétendaient à un printemps arabe».

Expliquant que bien que l’accord conclu récemment à Khartoum affirme que les personnes impliquées dans les violences contre les contestants seront exclues du prochain gouvernement, l’autorité instaurée n’a pas exclu Mohamad Hamdane Dagalo alias «Hemiti», le chef des Forces du Soutien Rapide (RSF) connu pour être l’un des plus violents chefs militaires au pays.

L’article signale que si les chefs militaires décident de ralentir les réformes, le peuple devra alors comprendre que l’histoire se terminera comme en Égypte voisin où les militaires se sont emparés du pouvoir instaurant un gouvernement de tyrannie et de répression.

Au final, le journal note que les Soudanais sont conscients des prises de risques indispensables pour aller vers la liberté, ajoutant que lors des manifestations, plusieurs sont ceux qui ont dénoncé l’ingérence étrangère et la trahison militaire.

Rappelant que le Soudan, instable depuis décembre dernier, attend avec impatience l’application de l’accord, censé lui rendre sa liberté volée depuis plusieurs décennies par les dictateurs militaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos