Le président américain, Donald Trump, a appelé, mercredi soir, les pays européens à contribuer davantage aux dépenses pour l’accueil des réfugiés syriens en Turquie.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse conjointe animée avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, mercredi soir, dans la capitale Washington.

Trump a déclaré, lors de la conférence, qu’il a tenu des discussions constructives et formidables avec le président Erdogan, et qu’ils ont discuté de plusieurs questions importantes, notamment de la situation en Syrie.

« La Turquie est un allié de l’OTAN et partenaire stratégique des Etats-Unis, et notre relation économique poursuit son expansion », a-t-il ajouté.

Il a souligné que « la Turquie est la deuxième force armée de l’OTAN après les États-Unis et qu’elle augmente ses dépenses de défense au sein de l’OTAN, contrairement à de nombreux pays », a-t-il ajouté.

Il a noté que « l’alliance turco-américaine pourrait être une force majeure pour la sécurité et la stabilité, non seulement au Moyen-Orient mais aussi au-delà ».

Trump a également évoqué les dépenses assumées par Ankara concernant les réfugiés syriens, disant que « la Turquie a dépensé 40 milliards de dollars pour les réfugiés tandis que l’Europe n’a donné que 3 milliards d’euros » appelant les pays européens à participer davantage à l’effort pour l’accueil des réfugiés en Turquie.

Il a aussi invité les pays européens à accepter leurs ressortissants membres de l’organisation terroriste Daesh.

« Les terroristes détenus de Daech doivent être renvoyés en Europe »,a t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here